Le footballeur Nathan Brisebois se démarque au Tennessee

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Le footballeur Nathan Brisebois se démarque au Tennessee
Nathan Brisebois (à gauche) a reçu le prix de MVP offensif. (Photo : courtoisie)

BÉCANCOUR.  Nathan Brisebois étudie depuis l’automne dernier à la Webb School au Tennessee, prestigieuse école qui l’a accueilli en tant que quart-arrière dans son équipe de football. On peut dire que ces quelques mois en sol américain ont été bénéfiques pour le jeune homme de Bécancour!

En décembre dernier, Nathan a été nommé MVP offensif (Most valuable player, ou joueur le plus utile) par le directeur des sports et les entraineurs. « Quand tu gagnes ce prix-là, c’est que tu t’es démarqué des autres au cours de la saison; tu faisais toujours de beaux jeux et tu amenais l’équipe au niveau supérieur », explique Nathan.

C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il avait été accepté à la Webb School, pour son talent mais également son leadership. L’école avait de grandes attentes envers lui, autant sur le terrain qu’en classes.

Du côté académique, Nathan a également réussi à se surpasser. Alors qu’au Québec la moyenne de ses notes oscillait entre 60% et 70%, il l’a fait grimper autour de 80% à 85% grâce à un environnement qui l’aide à développer son potentiel. « C’est très demandant, mais ça va super bien! C’est surtout grâce à l’encadrement là-bas. Ce qui aide beaucoup, c’est que dans ma classe, il y a un professeur pour sept à dix élèves. Tu es plus concentré sur l’enseignant et il y a moins de distractions dans la classe », explique-t-il.

Il faut dire également que les joueurs qui obtiennent des notes inférieures à 70% sont confinés au banc des joueurs! Une motivation supplémentaire pour bien performer en classe.

Facilité d’adaptation

Lors de son arrivée au Tennessee, Nathan estime que son adaptation a été facile et que grâce à son côté sociable, il a pu facilement tisser des liens malgré qu’il se retrouvait dans un environnement anglophone. « Au début, c’est sûr que c’était difficile un peu avec l’anglais, je n’étais pas parfaitement bilingue, mais comme c’est de l’immersion, mon anglais s’est beaucoup amélioré dans le premier mois et ça s’améliore encore! », se réjouit le Bécancourois.

Dans l’équipe, la majorité des joueurs étaient présents pour au moins une seconde année, mais Nathan a constaté que plusieurs cliques existaient en son sein. Malgré qu’il soit nouvellement arrivé dans l’équipe et francophone, il a su user de son leadership et de son talent au jeu pour rassembler tout le monde en une seule belle grosse clique et à y faire sa place. « Surtout à ma position, tu n’as pas le choix de prendre ta place et de guider l’équipe! », dit-il.

Même si les choses vont pour le mieux, Nathan Brisebois a encore comme objectif d’améliorer ses résultats scolaires afin de poursuivre le football dans un collège américain. « Ça prend vraiment de bonnes notes! Plus j’ai de bonnes notes, plus j’ai de chances d’avoir une bourse », conclut-il. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires