Édition record et mémorable pour le Polycourons 2022

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Édition record et mémorable pour le Polycourons 2022
Jean-Yves Doucet et son petit-fils Louis Lefebvre. (Photo : (Photo Marie-Eve Veillette))

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. Le Polycourons Terry Fox 2022 a littéralement fracassé son record de l’an dernier en termes de fonds recueillis pour la recherche contre le cancer. Le bilan final n’est pas encore fait, mais déjà, on sait que la cagnotte s’élève à plus de 15 000$. C’est deux fois la somme record, qui s’élevait à 7851,15$!

Jean-Yves Doucet a gagné son pari. Le co-organisateur du volet Terry Fox voulait absolument battre ce record afin de faire un pied de nez au cancer, qui l’a pris comme cible cette année.

En effet, le 31 août dernier, M. Doucet apprenait qu’il était atteint d’un cancer des ganglions. Dans une entrevue parue il y a quelques semaines dans Le Courrier Sud, il confiait qu’il livrerait son combat contre la maladie en se concentrant sur ce qu’il peut faire: recueillir des dons pour faire avancer la recherche. Pas de doute qu’il vient de remporter le premier round sa bataille! 

« Il n’y a rien qui peut nous arrêter! », a commenté Jean-Yves Doucet lors de l’événement. « Les dons entrent de façon exceptionnelle. Il y a un élan de solidarité incroyable, et une dose d’amour qui l’est tout autant. »

On court!

Des centaines d’élèves, des parents, des membres du personnel de l’école secondaire La Découverte et des citoyens ont couru dans les rues de Saint-Léonard-d’Aston tout au long de l’événement, qui se déroulait jeudi dernier (20 octobre). Quelques larmes (non pas de tristesse mais d’émotions) et beaucoup de sourires étaient visibles sur les visages. La fierté du dépassement de soi était aussi omniprésente dans l’air.

« Aujourd’hui, je vais courir le 4 km, racontait Antoine Caya, un élève de secondaire 2, quelques minutes avant de se rendre sur la ligne de départ. Par chance, disait-il, aucun membre de sa famille n’a eu de cancer, mais il se disait solidaire avec tous ceux affectés de près ou de loin par cette maladie: « Ça doit être vraiment dur ».

« Ma mère et ma grand-mère ont eu un cancer; un ami aussi », soulignait quant à lui  Simon-Olivier Jacques, un élève de secondaire 3, confirmant qu’il s’agissait d’une dure épreuve à surmonter pour eux.

Liam Gaudet, élève de secondaire 2, rappelait de son côté l’importance de soutenir les personnes atteintes d’un cancer et de recueillir des fonds pour la recherche, ayant une pensée pour son grand-père et son oncle qui ont été touchés par cette maladie. 

Xavier Bibeau, élève de secondaire 5, courait le 8 km : « Ça me tient à coeur de me tenir en forme, et c’est encore plus motivant de le faire pour ceux qui ont eu le cancer, comme ma mère », a-t-il témoigné.

Même son de cloche chez Loïc Pronovost, élève de secondaire 4, inscrit au 4 km: « Je compatis avec les personnes atteintes d’un cancer et leur famille. Je trouve que la cause (recueillir des dons pour la Fondation Terry Fox) est importante et apporte de belles valeurs à chaque élève ».

Mot de la présidente d’honneur

L’édition 2022 du Polycourons Terry Fox se tenait sous la présidence d’honneur de la patineuse de vitesse et Olympienne Florence Brunelle: « Je suis reconnaissante qu’on m’ait offert cette opportunité. J’ai donné ce matin quelques conférences pour motiver les jeunes, leur transmettre des valeurs et leur parler de certains thèmes qui sont importants pour moi, dont la différence et la persévérance. Dans tous mes témoignages, j’aime aborder mon handicap à la main gauche; mes deux doigts. Je pense que ça vient chercher les jeunes. Et quand je leur parle de différence, je leur dis de ne pas seulement s’identifier à cette différence-là. Oui, à certains moments, ça joue sur la confiance en soi, mais ça ne doit pas être une barrière qui nous empêche d’entreprendre des choses qu’on a envie de faire. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires