Du rêve à la réalité pour Hugo Houle

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Du rêve à la réalité pour Hugo Houle
Hugo Houle lors de son quatrième Tour de France. (Photo : Sprint Cycling)

SAINTE-PERPÉTUE.  C’est déjà le retour à la normale pour le cycliste Hugo Houle, quelques jours après la fin de son meilleur Tour de France en carrière. Celui qui en était à sa quatrième participation à l’épreuve d’envergure a enflammé le Québec en entier grâce à sa performance mémorable – il est le premier Québécois en remporter une étape du Tour de France -, mais surtout la municipalité de Sainte-Perpétue d’où il est originaire.

La Municipalité souhaite honorer l’exploit d’Hugo Houle, et son maire, Guy Dupuis, a déclaré que tout le village en était fier. Bien que Houle soit établi en Europe et que ses parents aient récemment déménagé à Drummondville, M. Dupuis estime qu’Hugo Houle est resté un fier ambassadeur de Sainte-Perpétue. M. Dupuis a fait savoir que la ville envisageait l’organisation d’un événement pour l’accueillir chez lui et même de nommer quelque chose en son honneur.

Contacté quelques jours après la fin du Tour de France, Hugo Houle avoue que rien de ce qu’il a accompli n’a été fait pour récolter des honneurs. « Le plus important, c’est la signification que cette victoire a pour moi et pour ma famille. Cette victoire était pour mon frère. Si l’histoire a touché beaucoup de monde, si elle peut inspirer, je suis content de ça, mais je ne recherche pas les reconnaissances », révèle l’athlète.

Comme Houle l’écrivait sur ses réseaux sociaux à la suite de sa victoire à la 16e étape du Tour de France, il avait un rêve fou que d’en gagner une étape en l’honneur de son frère Pierrik, décédé tragiquement en décembre 2012. Lorsqu’ils étaient jeunes, les deux frères ont fait des triathlons et ont longtemps partagé la route à vélo ensemble.

« Une victoire au Tour, je ne savais pas si j’allais y arriver un jour. Je m’étais dit qu’une fois que j’aurais fait ça, j’allais être correct pour accrocher mon vélo, mais il me reste encore quelques d’années! On verra quels seront les prochains challenges! »

Véritable consécration dans la carrière de Houle, alors qu’il visait une victoire d’étape pour son frère, il devra redéfinir ses objectifs pour les années à venir. « À plus long terme, c’est clair que ça va devenir un objectif que de gagner des courses, mais je ne sais pas encore l’année prochaine à quoi va ressembler mon calendrier », dit-il. À court terme, Houle se concentre déjà sur l’Arctic Race of Norway qui débutera le 11 août prochain, et sur les Grands Prix cyclistes Montréal et Québec, en septembre.

« J’aimerais ça bien performer! C’est une année incroyable et il faut savoir en profiter quand tout va bien! », lance-t-il. D’ailleurs, l’année est profitable pour Hugo Houle qui se dit satisfait de sa saison jusqu’à présent. « J’ai été très performant depuis le début de la saison et, depuis le début de l’année, j’ai haussé mon niveau. Ça s’est reflété rapidement dans de grosses compétitions, comme la course Paris-Nice où j’ai terminé 13e. La tendance a continué comme ça au Tour de Suisse où j’ai terminé 15e et beaucoup contribué au succès de mon coéquipier qui a fini 3e« , ajoute-t-il.

C’est donc avec confiance qu’Hugo Houle entamait son 4e Tour de France. « Je savais que la forme était bonne et que je m’étais bien préparé. Malgré tout, ce que j’ai accompli est au-delà des attentes que je m’étais fixées. Je suis juste bien content que ça ait fonctionné et j’essaie d’apprécier le moment! », révèle Houle.

Bien que Houle se concentre déjà sur ce qui se dresse devant lui et que la vie continue, il sait que cette victoire remplie d’émotions le suivra pour toujours. « Cette victoire va rester gravée à jamais dans ma mémoire. Ce sont des émotions tellement intenses! Ça me fera toujours sourire de voir la vidéo de ma victoire pour mon frère », conclut Houle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires