Club de tir de Bécancour: bienvenue aux dames

Stéphane Lévesque, initiative de journalisme local, icimédias
Club de tir de Bécancour: bienvenue aux dames
(Photo : Stéphane Lévesque)

BÉCANCOUR. Offrant les options de la carabine ou du pigeon d’argile, le Club de tir de Bécancour revient, le 29 août de 12h30 à 16h, avec son activité de relève pour les femmes.

Au programme: tir à la cible et tir au pigeon d’argile en compagnie d’officiels. Les armes et les munitions sont fournies sans frais. Des breuvages seront disponibles gratuitement et un goûter sera servi à la fin de l’activité.

Ce rendez-vous gratuit permettra de démystifier la manipulation des armes au feu.

«Il y a une méconnaissance de notre domaine. Jamais une personne qui est venue s’initier au tir n’en est ressortie avec une mauvaise expérience. Les gens deviennent rapidement passionnés. Actuellement, on a plus d’hommes que de femmes au club de tir, mais on a de plus en plus de femmes qui sont des régulières. Les filles viennent seules ou en groupe. Par notre activité du 29 août, on veut continuer de démystifier notre beau sport», souligne Frédéric Emard, président du Club de tir de Bécancour.
Une de ces adeptes est Brigitte Bray. Calme et posée, la résidente de Sainte-Angèle-de-Laval est tombée dans la pratique du tir à la naissance ou presque.

«Je tire ici depuis deux ans, mais je suis souvent allée à la chasse avec mon ancien conjoint. Mon père avait une ferme où on pouvait chasser le faisan. Ça fait partie de nos traditions», rapporte celle qui a influencé son nouveau conjoint à suivre son cours de maniement d’armes. Maintenant, ils chassent en couple.
«Le tir au pigeon d’argile, c’est un vrai challenge. Je veux m’améliorer d’une fois à l’autre et ça me permet de mieux connaître mon arme. C’est une pratique pour la chasse. Quand j’atteins la cible, c’est une fierté», explique Brigitte Bray.

Bien que l’activité de relève en soit une d’initiation, le club accueille également des spécialistes.

«À Bécancour, c’est particulier, car on peut tirer de la carabine jusqu’à 400 mètres. On se déplace de loin pour venir ici. On a des gens de Québec et de Montréal. Pour le tir de longue distance, ça demande des équipements spécialisés. On est quelques-uns à Bécancour à être réellement passionnés par ce type de tir. Ça devient très technologique. On doit d’abord mesurer la vélocité de nos balles avec des radars. Aussi, on a des stations météorologiques. Il ne faut pas oublier le plan physique comme le contrôle de la gâchette et la position de tir. Mentalement, il faut être très rigoureux à tout point de vue. Le but ultime, c’est la précision», détaille Frédéric Emard.

Pour revenir à l’activité pour les femmes du samedi 29 août, l’accueil débutera à 12h30 et le tout se terminera vers 16h.

L’inscription à l’activité du 29 août est obligatoire par courriel au clubtirbecancour@gmail.com.

Pour en savoir plus sur le Club de tir de Bécancour : https://www.facebook.com/clubdetirbecancour/

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires