Yannick Béliveau au triathlon de Montréal

Par Martin Therriault
Yannick Béliveau au triathlon de Montréal
Yanick Béliveau

Pour une troisième année consécutive, le triathlète Yanick Béliveau, de Bécancour, prendra part au triathlon de Montréal, le 12 septembre. Il ne se fixe pas d’objectifs pour cette épreuve et y va pour s’amuser, alors qu’il sera accompagné par quelques personnes de la région.

L’an passé, Yanick Béliveau avait terminé deuxième chez les hommes de 35 à 39 ans. Cette année, il a déjà participé à plusieurs événements du genre du Québec, tels que les triathlons de Trois-Rivières, Magog et Mont-Tremblant. Il a aussi fait le marathon d’Ottawa et le marathon canadien de ski de fond, consistant en une distance de 160 kilomètres parcourus en deux jours.

Grand défi Pierre Lavoie

Cependant, selon lui, l’événement le plus marquant réalisé cette année a été sa participation au Grand défi Pierre Lavoie. Se déroulant à la mi-juin, plus 450 cyclistes ont parcouru 1000 km en 48 heures, de La Baie (Saguenay) au stade olympique, à Montréal, tout en passant par Nicolet. L’objectif était d’amasser des fonds pour la recherche sur les maladies rares et faire la promotion de l’activité physique chez les jeunes. Les participants devaient former des équipes de cinq cyclistes et chacune d’entre elles devaient récolter 10 000$.

Yanick Béliveau effectuait la randonnée avec Radio Énergie, ayant remporté un concours provincial. La station de radio prenait aussi la condition physique des gens en compte pour choisir le gagnant et puisqu’il effectue plusieurs triathlons et marathons par année, il a rempli les critères.

Selon lui, cette expérience est la plus marquante vécue dans sa vie. «Une énergie incroyable se dégageait autour de cette activité, d’autant plus que de faire toutes les étapes représentait un défi personnel. Je parlais avec Guy Carbonneau, faisant partie du peloton, et il me disait que c’était encore plus gros que toutes ses coupes Stanley», mentionne-t-il.

L’homme de Bécancour a été impressionné de rouler avec Pierre Lavoie en raison du charisme qu’il dégage. «En tant que triathlète, cet homme a toujours été parmi mes idoles, mais il réussit à rejoindre tellement de gens dans sa cause! À partir du circuit Gilles-Villeneuve, les cinq cyclistes devaient pédaler et tous les gens de Montréal pouvaient se joindre à nous. À notre entrée au stade olympique, j’étais parmi les premiers et j’ai regardé à l’arrière. D’après moi, il devait y avoir des cyclistes sur plusieurs kilomètres», estime-t-il.

Pour l’an prochain, Yanick Béliveau veut de nouveau faire ce 1000 km à vélo en formant sa propre équipe et en trouvant des commanditaires afin d’amasser le montant de 10 000$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires