Vague d’amour pour le développement culturel de Nicolet-Yamaska

Par Joanie Mailhot
Vague d’amour pour le développement culturel de Nicolet-Yamaska
Marthe Taillon, agente de développement culturel pour les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.

APPUIS. On apprenait la semaine dernière que les maires de la MRC de Nicolet Yamaska ont choisi d’intégrer la mission économique du CLD à ses services. Dans les jours suivants, cette décision a eu des conséquences pour certains employés du CLD, dont l’agente de développement culturelle qui a appris qu’elle perdrait son emploi le 31 décembre.

Cette nouvelle a fait boule de neige sur les réseaux sociaux, offrant un appui considérable à Marthe Taillon, l’agente concernée. Quelques heures à peine après la création de la page Facebook «Pour un développement culturel de Nicolet-Yamaska», les abonnés se comptaient par dizaines, si bien qu’au moment d’écrire ces lignes, quelque 380 personnes aiment la page.

Ils sont nombreux à lui dédier des messages d’appui et de support, et surtout, les artistes s’expriment avec leur cœur dans le but de «signifier aux élus que le développement culturel, c’est aussi du développement économique et que pour cela, ça nous prend une agente culturelle», peut-on lire dans la description de la page.

Il faut dire qu’étant en poste depuis seize ans, Mme Taillon a accompagné plusieurs dizaines d’artistes du territoire nicolétain et des environs. La plupart d’entre eux la qualifie de véritable encyclopédie de la culture de Nicolet-Yamaska.

Des pétitions ont même été distribuées à divers endroits au cours du week-end, visant à faire renverser la décision du conseil des maires.

Suivez Joanie Mailhot sur Twitter: @Jo_Mailhot

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires