Une façon de tisser des liens

Par superadmin
Une façon de tisser des liens
Jean-Pierre Lavoie

COURSE. Dans le cadre de la première édition de la course Esprit Sain de Nicolet, le propriétaire de l’entreprise Nitek Laser, François Dubuc, a lancé un défi à ses employés en leur proposant de participer à la course et ce, dans le but de créer de saine habitude de vie.

Il a proposé à ses employés de participer à un programme d’entraînement sur une durée de sept semaines avec un entraîneur privé. Deux fois par semaine, les mardis et les jeudis de chacune des 7 semaines, l’entraîneur Samuel Tousignant de Pro-Forma, s’est présenté à l’entreprise en vue de préparer la course de 5 km. Les travailleurs de jour s’entraînaient de 15h45 à 16h45 et les travailleurs de soir de 14 h à 15 h.

Monsieur Dubuc se dit très satisfait de la réponse de ses employés : «C’est près du tiers, 19 employés entre 16 et 61 ans, qui ont accepté de relever le défi et l’investissement pour l’entreprise s’est avéré plus que profitable, car cela a permis de tisser des liens entre collègues d’usine et de bureau pour le quart de travail de jour, de même que les directeurs qui ont été jumelés avec l’équipe de soir. En somme, cette course a permis de développer, entre autres, le sentiment d’appartenance à l’équipe, le dépassement de soi, la persévérance ainsi qu’une fierté inégalée de faire partie de l’équipe de Nitek Laser.»

Enfin, selon M. Dubuc, «il est clair que les 19 personnes qui ont participé à cet événement nicolétain lanceront le défi aux autres employés de l’entreprise dans le cadre de la deuxième édition de la course l’Esprit Sain de Nicolet.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires