Une entente se conclut entre la Ville de Bécancour et ses employés municipaux

Par Joanie Mailhot
Une entente se conclut entre la Ville de Bécancour et ses employés municipaux

CONVENTION COLLECTIVE. Échue depuis le 1er janvier 2014, la convention collective de la Ville de Bécancour sera prolongée de deux ans, soit jusqu’au 31 décembre 2015. C’est ce qu’a annoncé Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, lors du dernier conseil municipal.

Cette entente stipule que les employés municipaux, membres du Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 1677, verront leur salaire augmenter de 2% pour l’année en cours, et de 2,5% dès janvier 2015. «On leur donne un montant qui équivaut à un peu plus que l’inflation pour 2014, soit 2,5% et pour 2015, on ne le sait pas. Tant le syndicat que nous, on prend le guess», indique M. Dubois.

Le premier magistrat assure qu’il s’agit d’une entente de bonne foi et qu’il n’a reçu aucun commentaire négatif de part et d’autre.

L’autre question qui était importante à régler, aux yeux du maire, concerne le régime de retraite. Un règlement est donc intervenu, et il s’apparentera à la Loi 3. Ainsi, pour la période précédant le 1er janvier 2014, la Ville de Bécancour absorbera le déficit, estimé à 60 000$. Par contre, après cette date, le partage des coûts sera de 50-50.

«On souhaitait régler cela ici sur place et à ce niveau-là, je salue la bonne collaboration des membres du syndicat, qui a accepté de revoir à la baisse ce qui avait été convenu. On a alors été capable de régler le tout de façon harmonieuse», laisse entendre Jean-Guy Dubois, précisant que l’entente dans son ensemble frôle les 600 000$.

Enfin, les élus ont convenu d’entreprendre dès février 2015 des démarches pour modifier ladite convention, après cette prolongation de deux ans.

Suivez Joanie Mailhot sur Twitter: @Jo_Mailhot

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires