Un wagon de métro à l’École nationale de police du Québec

Par Joanie Mailhot

NICOLET. L’École nationale de police du Québec (ENPQ), à Nicolet, a récemment accueilli un wagon de métro de la Société de transport de Montréal (STM), qui permettra aux étudiants d’effectuer plusieurs mises en situation.

Le wagon a été installé à l’aide d’une grue dans le nouveau pavillon, qui est toujours en construction. «Pour le moment, il a été mis sur des pieds, temporairement, le temps que la construction se finisse. On l’a bien emballé et protégé, afin d’éviter d’avoir de mauvaises surprises, comme des égratignures, par exemple», souligne Pierre St-Antoine, directeur des communications à l’ENPQ.

Il explique qu’au final, la voiture sera aménagée dans une salle de classe prévue pour des mises en situation réalisées par les futurs inspecteurs de la STM. «On misait vraiment sur la reconstitution d’un milieu réaliste pour les étudiants. Ils pourront vraiment vivre des situations qui arrivent réellement dans des métros, que ce soit avec les poteaux, du vandalisme, ou autres.»

D’ailleurs, rappelons que depuis le printemps 2011, l’École nationale de police du Québec, conjointement avec la Société de transport de Montréal, assure la formation des futurs inspecteurs de la STM.

Une opportunité en or

La STM travaillait depuis quelques années à produire de nouveaux wagons, puisque les précédents datent des années 1960. «Leur démonstrateur avait une fin de vie utile pour eux, puisque les nouveaux wagons commencent à être utilisés à Montréal, explique M. St-Antoine. Ils nous ont donc proposé de nous transférer leur démo et ça tombait parfaitement avec ce qu’on voulait faire; c’était vraiment une belle opportunité pour nous.»

Le directeur des communications rappelle que dans le pavillon Marguerite-Dyouville se trouvait déjà une salle de simulation, à l’intérieur de laquelle était installée une maquette d’un wagon. «Notre objectif était d’avoir une nouvelle salle de simulation dans le nouveau pavillon. C’était clair qu’on ne voulait pas déménager la maquette, car elle était un peu désuète. On souhaitait en refaire une nouvelle, mais finalement, l’offre est venue vers nous», déclare-t-il.

Construction du nouveau pavillon: respect des délais

Jusqu’à maintenant, la construction du nouveau pavillon de l’ENPQ respecte bien les délais établis. La fin de la construction est donc toujours prévue en mai 2015 et la prise de possession officielle devrait se faire en septembre de la même année. De plus, le budget de 10,7M$ est aussi respecté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires