Un poème pour se souvenir

Par superadmin

Les artistes Pierre Chatillon et Pierre Brassard ont dévoilé le 20 septembre dernier une création conjointe, soit un monument à saveur poétique à l’avant de La Maison du souvenir, autrefois dite «La petite école des Sœurs», dans le secteur Saint-Grégoire, à Bécancour.

Il s’agit d’une plaque où est écrit un poème manuscrit issu de la plume de M. Chatillon, le tout placé à l’intérieur d’une petite maison en acier fabriquée par M. Brassard.

 

Par ce poème, l’auteur bécancourois a voulu rappeler les joies de l’enfance, mais aussi rendre hommage à deux religieuses qui lui ont enseigné alors qu’il était enfant: les sœurs Gertrude-Théorèse et St-Albini.

 

Fondée en 1853, la petite école des Sœurs de l’Assomption de la Sainte-Vierge est une annexe du premier bâtiment de la communauté religieuse servant à enseigner aux enfants de la « paroisse de Saint-Grégoire ».

 

Ce premier grand bâtiment a été détruit en 1911, mais la section de la petite école a été conservée et déplacée à son emplacement actuel. L’emplacement libéré fit place au nouveau Couvent des Sœurs de l’Assomption, encore aujourd’hui présent dans la communauté.

 

Transformée en musée en 1979, la petite école des Sœurs expose les artéfacts ayant appartenu à la congrégation des Sœurs. Ce musée regroupe une importante collection composée d’uniformes, d’ustensiles, de livres, de couvertures, de réchauds, de bureaux, etc. Les visites guidées de « la maison du souvenir » sont assurées par la Corporation du Vieux Moulin de St-Grégoire. MLH

 

LA MAISON DU SOUVENIR

« Dans la maison du souvenir

j’ai caché beaucoup d’or

j’ai caché l’or de mon enfance

je le garde comme un trésor

pour y puiser longtemps

après ma mort » – Pierre Chatillon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires