Un outil pour faciliter la vie des producteurs-transformateurs

Par superadmin
Un outil pour faciliter la vie des producteurs-transformateurs
Le CITAN est situé sur la route du Port

Les producteurs-transformateurs désireux de prendre de l’expansion disposent, depuis octobre, d’un outil grandement facilitant: le Centre d’innovation en transformation agroalimentaire de Nicolet (CITAN).

Cet incubateur leur donne la possibilité, d’une part, de développer des produits nouveaux dans un environnement salubre et ultramoderne. D’autre part, il leur permet de préparer ces aliments à plus grande échelle qu’ils ne pourraient le faire dans leur propre cuisine.

Le principe est simple: le producteur-transformateur loue l’une des deux unités de transformation disponibles : celle réservée au découpage des viandes et à leur transformation ou celle vouée exclusivement à la transformation d’aliments. Ces salles sont déjà tout équipées. Sur place, on retrouve fours à gaz et à convection, chaudrons chauffants (steam pot), comptoirs en acier inoxydable et une foule d’autres équipements modernes et faciles d’entretien. Les locataires ont également accès à un autoclave, à des espaces de réfrigération, de congélation et d’entreposage, ainsi qu’à diverses installations sanitaires (douches, laveuse et sécheuse industrielles…).

L’objectif du CITAN est de permettre au producteur-transformateur de tester, durant trois ans au maximum, ses recettes et la réponse du marché avant d’investir des sommes considérables dans la mise sur pied d’une usine ou dans l’achat d’équipements, par exemple. «En somme, nous l’aidons à passer d’une production artisanale à une production industrielle. Nous facilitons le déploiement de ses activités et le supportons dans la mise en marché de ses produits. Nous sommes également en mesure de l’accompagner dans sa recherche de financement», résume le coordonnateur de l’établissement, Alexandre Dubois.

Dans les normes

Les installations du CITAN répondent en tout point aux normes gouvernementales. Elles sont le fruit d’un investissement de 1 270 250$, provenant en majorité du milieu nicolétain et des gouvernements provincial et fédéral.

Pour faciliter le recrutement de sa clientèle cible et lui éviter de longues démarches administratives, la Corporation de développement économique de Nicolet, propriétaire du CITAN, envisage se procurer un permis C1 sous lequel les locataires pourront œuvrer. Elle est présentement en attente d’une confirmation du MAPAQ à ce chapitre. Ce permis certifie que les aliments transformés au CITAN pourront être vendus dans les marchés d’alimentation du Québec.

Pour bénéficier des avantages du CITAN, les locataires sont tenus de respecter trois critères. Ils doivent, dans un premier temps, se doter d’un certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Ensuite, ils ont l’obligation de suivre une formation en hygiène et salubrité alimentaires, donnée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et Alimentation du Québec (MAPAQ). Enfin, ils sont tenus de fournir au CITAN une preuve d’assurance de 2 M$ et de signer une décharge dégageant l’organisme de toute responsabilité si, pour une raison quelconque, il survenait une intoxication ou un autre problème en lien avec les aliments transformés dans l’établissement.

Bref, tout est en place pour soutenir le plus efficacement possible les producteurs-transformateurs de partout au Québec intéressés à s’attaquer à un marché plus vaste.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires