Un GMF à la fine pointe technologique

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un GMF à la fine pointe technologique
Dr Richard Proulx et René Bérubé

SANTÉ. Toujours tourné vers l’avenir, le Groupe de médecine familiale (GMF) de Saint-Léonard d’Aston espère être en mesure de se doter d’appareils médicaux de derniers cris servant à relever les signes vitaux.

L’application Connex VM permet de rationaliser les soins apportés aux patients en éliminant la documentation manuelle. Ceci accroît la productivité du personnel, en envoyant automatiquement les données sur le portable du médecin.

Les données sont aussi plus accessibles, puisqu’il est possible de connaître les signes vitaux d’un patient à tout moment, de n’importe où, et ce, même si le dossier médical informatisé n’est pas disponible.

Les appareils, qui peuvent se déplacer d’une pièce à l’autre, sont aussi beaucoup plus fiables et son utilisation réduit de façon importante les erreurs médicales. Il permet aussi d’identifier les patients de façon précise.

La Fondation médicale Jean-Pierre Despins a décidé d’en faire l’objet de sa campagne de financement annuel, qui a un objectif de 50 000$, pour doter la clinique de sept ou huit appareils de ce type. «Nous serions le premier GMF en Mauricie et au Centre-du-Québec à avoir de tels appareils, souligne le président, René Bérubé. On serait donc en avant des autres».

Le Dr Richard Proulx a quant à lui souligné l’ouverture du GMF à prendre de nouveaux patients, d’autant plus qu’il est confiant de recruter trois nouveaux médecins sous peu. «Je sens qu’on est à un point tournant», souligne le Dr Proulx, qui estime que toutes les acquisitions faites au cours des dernières années jouent en la faveur du GMF Centre médical Saint-Léonard.

Son objectif est d’avoir une équipe de 10 à 11 médecins pour que le GMF devienne une «clinique réseau» pour l’ensemble de la région, et qu’elle soit ouverte sept jours par semaine, jusqu’à 21h. Présentement, la clinique est ouverte du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h, le mardi, mercredi et jeudi soir, de 18h à 21h, avec un service de «mini-urgence».

Hommage à des bâtisseuses

Cette année, la Fondation médicale Jean-Pierre Despins a décidé d’honorer trois bâtisseuses de la région lors du souper bénéfice qui aura lieu le 25 octobre prochain, au Centre Richard Lebeau.

Il s’agit de trois femmes d’exception, que le président de la Fondation, René Bérubé, a pris soin de qualifier de nos «Lise Watier régionales» pour illustrer le succes story de ces entrepreneures.

À commencer par Francine Clermont, présidente de Pro-Tac depuis 22 ans. Avec dix employés à ses débuts, en 1993, l’entreprise en compte maintenant 110 à Saint-Célestin, 23 en Chine et 13 en Caroline du Sud.

Danielle Guévin, co-propriétaire des Autobus Aston inc., sera aussi honorée, elle qui joue un rôle important dans l’entreprise depuis 30 ans. Le Groupe Guévin compte maintenant 60 employés et sillonnent les villages entourant Nicolet, Drummondville et Victoriaville pour transporter des étudiants.

Sans oublier Agathe Lacharité, qui est co-propriétaire de Signé François Roy de Sainte-Perpétue depuis 21 ans, une entreprise de 22 employés des communications, qui a un rayonnement provincial, national et international. En pleine expansion, l’entreprise a procédé à trois acquisitions depuis deux ans, soit Unigraf, Agence Style Comm et Agence Volcanik.

Les co-présidentes d’honneur sont Suzanne Gérin et Josée Hamel, respectivement chef de la direction et chef des opérations de Drummond Export.

Le coût des billets est de 95$. Aucune vente à la porte. Informations: Nathalie Beauchemin, (819) 224-4146.

 

Sébastien Lacroix sur Twitter: @Sebas_Lacroix

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires