Un feu d’origine suspecte à Nicolet

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un feu d’origine suspecte à Nicolet

INCENDIE. Les pompiers de Nicolet ont combattu un feu qui s’est déclaré en fin de soirée, mercredi, et qui n’aura été maîtrisé qu’aux petites heures du matin.

Une trentaine de sapeurs se sont en effet relayés pour éteindre les flammes qui ont pris naissance dans un appartement situé au deuxième étage d’un immeuble à logements de la rue Saint-Jean-Baptiste, près du parc Gérard-Lupien et du Collège Notre-Dame-de-l’Assomption.

«Ça été une opération difficile, parce que dans ces vieux bâtiments-là, le feu couve longtemps dans les murs. Il a fallu tous les ouvrir avec une hache pour s’assurer qu’il n’y en avait plus», raconte le chef du Service de sécurité incendie de la Ville de Nicolet, Michel Legault.

Pour l’instant, les pompiers ignorent l’origine de l’incendie, mais le dossier a été remis dans les mains de la Sûreté du Québec qui devra mener une enquête.

«Quand nous sommes arrivés, les flammes sortaient par la fenêtre du deuxième», a souligné Michel Legault.

En tout, sept à huit personnes ont été évacuées des différents appartements, autant au premier, au deuxième que dans le sous-sol et dans le grenier.

Certains ont été abrités chez des voisins et la Croix-Rouge les a pris en charge au lendemain des événements. Les sinistrés ont été logés à l’Hôtel Monfort avec qui l’organisme à une entente dans ce genre de situation.

Pour ce qui est de l’état du bâtiment, il n’est pas une perte totale, mais les flammes et la fumée ont fait beaucoup de dommages au deuxième étage, tandis que l’eau a fait son oeuvre au rez-de-chaussée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires