Un budget qui ne comble pas le rattrapage

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un budget qui ne comble pas le rattrapage
Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

POLITIQUE. Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, estime que les contribuables n’en ont pas pour leur argent dans le budget provincial déposé, mardi, par le ministre Carlos Leitao.

Il faut dire que l’écart entre les demandes de la CAQ et les retours d’impôts versés par les libéraux est très grand. Si son parti proposait 1000$ par famille, ce serait plutôt 55$ par personne en plus de l’abolition de la taxe santé. Une taxe qui avait d’ailleurs été imposée par le PLQ.

C’est trop peu dit-il, pour combler, le surplus de la charge fiscale imposée aux Québécois depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement de Philippe Couillard. «Même si on enlève la taxe santé, il reste quand même 900$ de plus qui est imposé aux familles contre 1300$ à 1500$, avant ça», indique le député.

Le député considère que l’argent taxé en trop devait être retourné aux contribuables. «Plutôt que d’en redonner, ils se font un coussin en vue de distribuer des cadeaux pour l’an prochain, à la veille des élections», déplore Donald Martel.

Les sommes investies en Santé et en Éducation sont également trop peu élevées au goût du député. «Il se vante d’investir en Santé et en Éducation, mais si on prend le niveau de 2014, juste avant les coupures, et que l’on ajoute l’inflation, on n’arrive même pas à un rétablissement. Ils redonnent seulement une partie de ce qu’ils ont enlevé», note le député de Nicolet-Bécancour.

Les deux milliards de dollars de plus provenant des transferts du fédéral ne sont pas non plus une bonne nouvelle pour le député de la CAQ. «Ça indique que notre économie est moins bonne et qu’on est encore plus dépendant du fédéral», plaide-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires