Transport de matières dangereuses: Bécancour adopte une résolution d’appui

Par Joanie Mailhot
Transport de matières dangereuses: Bécancour adopte une résolution d’appui
Un superpétrolier accosté au quai de Kildair.

PÉTROLE. Dans les derniers mois, plusieurs municipalités riveraines du fleuve Saint-Laurent ont manifesté une certaine inquiétude sur la qualité du transport de matières dangereuses sur le Saint-Laurent. La Ville de Bécancour ne fait pas exception et s’est récemment penchée sur la question.

Considérant qu’elle est membre de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent et des municipalités riveraines au fleuve Saint-Laurent, la Ville de Bécancour a alors adopté une résolution d’appui sur cette question.

«Il s’en vient des gros projets de transport de pétroliers et on sait que le fleuve Saint-Laurent est pour beaucoup, dont Bécancour, le lieu d’approvisionnement en eau potable, souligne Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour. Donc, on ne veut pas empêcher le transport, mais on veut s’assurer qu’il se fasse de façon correcte et que les réglementations soient acceptées. Les gouvernements devront être sévères, pour s’assurer qu’on n’ait pas d’accidents ou de déversements dans le fleuve.»

Pour le conseil municipal, les plans d’urgence actuels de toutes les instances gouvernementales ne sont pas adaptés pour faire face à un déversement de produits dangereux, notamment de pétrole, dans le fleuve St-Laurent.

«Les villes riveraines n’ont pas l’équipement technique ni les ressources financières nécessaires pour intervenir en cas de déversement accidentel de grandes quantités de produits dangereux», peut-on lire dans la résolution.

Par ailleurs, rappelons que le 14 juin 2013, un mémoire avait été déposé au Comité d’experts sur la sécurité des navires-citernes par l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent., dans le cadre de l’examen portant sur le régime de préparation et d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures en milieu marin au Canada.

La Ville de Bécancour appuie donc les recommandations figurant dans ce document, et elle invite également les municipalités riveraines au fleuve Saint-Laurent à soutenir et à appuyer sa démarche auprès des gouvernements fédéral et provincial.

Demandes au gouvernement fédéral…

«Tout ce qui s’est passé ces dernières années, comme l’événement de Lac-Mégantic, c’est le genre d’accidents qui ne pardonnent pas. Alors on veut s’assurer que tant le gouvernement provincial que fédéral appliquent leurs normes», explique M. Dubois.

Ainsi, la Ville de Bécancour demande au gouvernement fédéral d’exiger des garanties financières adéquates aux transporteurs afin de les responsabiliser financièrement et de garantir le financement des travaux de décontamination et de réhabilitation. Elle lui demande également d’évaluer la disponibilité et le type d’équipement spécialisé nécessaire et d’établir des standards minimums afin de s’assurer que les interventions soient rapides et que le personnel nécessaire soit formé et disponible pour intervenir.

La municipalité réclame aussi au gouvernement d’établir la liste de tous les produits transportés, de connaître leur composition et leur réaction en cas de déversement et de réviser les plans d’urgence et d’intervention afin qu’ils soient adaptés à ceux-ci. Elle lui demande d’obliger les compagnies pétrolières et autres fabricants de produits dangereux à être prêts à faire face à un déversement proportionnel à la capacité des nouveaux navires utilisés, en plus de s’engager à augmenter les mesures de sécurité et d’inspection des navires.

…et provincial

Pour ce qui est du gouvernement provincial, Bécancour lui demande de se doter d’un plan d’urgence pour faire face à des événements susceptibles d’avoir des conséquences négatives sur l’environnement, notamment les déversements accidentels de produits dangereux, dont le pétrole. Elle souhaite aussi qu’il assure la préparation, la formation technique et le soutien financier aux municipalités riveraines au fleuve St-Laurent, nécessaires aux interventions lors de tels événements.

La Ville lui réclame de faciliter la diffusion de l’information et de s’assurer qu’une communication efficace et fluide soit développée entre les divers intervenants lors de tels événements, en plus de s’assurer que les plans de mesures d’urgence du gouvernement du Québec et des municipalités riveraines soient mis à jour régulièrement afin qu’ils soient adaptés à ces événements.

Consultation des municipalités

La Ville de Bécancour demande aux gouvernements fédéral et provincial de s’engager à consulter les municipalités riveraines au fleuve St-Laurent sur toute modification aux lois et règlements proposée concernant le transport des matières dangereuses, dont les hydrocarbures, sur le fleuve Saint-Laurent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires