Terrain contaminé: une série d’actions à venir

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Terrain contaminé: une série d’actions à venir
Le maire de Bécancour

POLITIQUE. Le maire de Bécancour est ressorti rassuré de la rencontre au sommet qu’il a eu, mercredi avant-midi, concernant le site d’enfouissement lourdement contaminé par des résidus d’aluminium sur le chemin Louis-Riel.

Des représentants du ministère de l’Environnement, la direction de la Santé publique et la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB) étaient sur place pour informer les autorités de la Ville de Bécancour sur les actions qui seront prises à court terme pour sécurier l’ancien lieu d’élimination d’Alsa Aluminium et de Recyclage Aluminium Québec.

«Il y a une série de gestes qui seront posés pour rassurer les résidents sur la qualité de leur eau et pour la décontamination et la restauration du site à court terme, rapporte le maire Jean-Guy Dubois. Ce qu’il faut retenir, c’est que nous sommes en mode solution.»

Dans un premier temps, les puits des cinq résidences qui se trouvent à proximité seront analysés. «Les propriétaires recevront sur une base mensuelle l’état de situation de leur eau potable», assure le maire de Bécancour.

Des analyses en profondeur des eaux souterraines et de surface autour du site contaminé seront menées par le ministère de l’Environnement. «Ils feront aussi une caractérisation du sol pour voir comment ça se passe avec les contaminants», continue-t-il.

Par la suite, des travaux majeurs seront entrepris pour décontaminer le site où se seraient écoulées 184 000 tonnes de matières dangereuses au cours des dix dernières années. «Ils mèneront des travaux majeurs, qui coûteront dans les millions de dollars, pour restaurer le site, et ce, dans un horizon de deux ans», indique le maire de Bécancour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires