Sony St-Onge réalisera son rêve

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Sony St-Onge réalisera son rêve
Le bolide de Sony St-Onge est en construction.

Sony St-Onge, 36 ans, originaire de Pierreville, est passionné depuis son enfance par la course automobile. Cet été, il réalisera son rêve en prenant part aux compétitions sur les circuits de terre battue.

Depuis septembre dernier, il s’investit à fond dans ce projet qui le mènera sur les pistes de l’Autodrome Drummond et du RPM Speedway de St-Marcel. Il prévoit participer à tous les courses sur chaque circuit.

Tout dépendant comment ira sa saison, il décidera s’il tente sa chance sur le circuit de Granby. «On m’a conseillé de ne pas aller à l’Autodrome de Granby en commençant. Il y a moins de marge de manœuvre, parce que c’est un circuit plus fermé, note-t-il. Si tu sors un peu, tu te retrouves dans le mur de ciment. Au prix que ça coûte, je ne veux pas faire exprès pour briser».

«C’est certain que j’ai déjà fait des courses de karting ou de la vitesse avec mon automobile, mais je n’ai pas d’expérience en sport motorisé, mentionne-t-il. Ce ne sera pas pareil sur terre battue. Ça ne réagit pas de la même façon».

Sony St-Onge ne se fixe pas d’objectif précis pour la prochaine saison, sinon que de finir ses courses. «Je vais juste tenter de faire rouler le bolide et apprendre les rudiments de la course automobile», envisage-t-il.

Pour cette année, Sony St-Onge coursera dans la catégorie «Sportsman». «Mon rêve serait de me rendre en «gros bloc», avoue celui qui est soudeur de métier. C’est la F1 de la terre battue».

Au cours des dernières années, celui qui réside maintenant à Sorel-Tracy a assisté à de nombreuses courses. «Je n’en ai pas manqué beaucoup. Je suis un malade de course automobile, concède-t-il. J’ai appris un peu en observant. Ça fait longtemps que je vois tourner ça».

«C’est certain que je suis un peu nerveux, mais je suis surtout enthousiaste. J’ai hâte que ça commence, insiste-t-il. D’ici quelques semaines, on doit louer la piste pour se pratiquer».

Au sein de son Équipe de Course #27s, Sony St-Onge sera entouré de trois mécaniciens, soit Jocelyn Letendre, Marc-André Pinard et Alexandre Bourassa. Il pourra aussi compter sur l’aide de Kevin Continelli.

La saison de Sony St-Onge lui coûtera la rondelette somme de 10 000 $. L’Équipe de Course #27s est donc à la recherche de commanditaires. Fabspec et Voiturex ont déjà confirmé leur appui.

Une soirée-bénéfice se tiendra aussi le 27 avril, au centre communautaire de Pierreville. Il sera alors possible de rencontrer Sony St-Onge et de voir son bolide. Le groupe «Mélopée Croisée», de Sorel-Tracy, animera la soirée.

Les billets, au coût de 20 $, sont en vente au 450 568-6217 ou sur la page Facebook de l’Équipe de Course #27s.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires