Quelques églises transformées dans Nicolet-Yamaska

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Quelques églises transformées dans Nicolet-Yamaska

L'église Saint-Thomas

Depuis 2003, 285 églises du Québec ont changé de vocation ou sont sur le point de l’être, révèlent des données obtenues par TC Media. Quelques-unes des nombreuses églises de la MRC de Nicolet-Yamaska n’échappent pas au phénomène. Certaines ont déjà subi une transformation tandis que d’autres sont en voie de l’être.

C’est le cas de celle de Saint-Elphège, qui a été transformée en un centre multifonctionnel, en octobre 2012, dans le cadre de la Corvée Desjardins. Une cinquantaine de bénévoles ont alors démonté des bancs et fait disparaître le faux plancher.

En plus de continuer à offrir les différentes cérémonies religieuses, le projet permet aux gens de pratiquer des activités sociales et sportives. Un réseau internet sans fil et un écran multimédia ont aussi été installés afin de pouvoir recevoir différentes réunions et formations.

À Sainte-Eulalie, la sacristie a subi une transformation et des travaux de réparation à l’hiver 2012 en vue d’ouvrir le Café du Clocher. Dès l’été suivant, le comité a inauguré ce lieu de diffusion d’activités communautaires et culturelles en vue d’offrir une vitrine aux artistes de la région.

On peut également ajouter le Centre catholique de Nicolet, où a été déménagée la voûte de l’ancienne église après l’éboulis de novembre 1955 et qui a servi de lieu de culte temporaire durant la construction de la cathédrale de 1956 à 1963.

Même après l’inauguration de la cathédrale, le Centre catholique a servi pour des baptêmes ou encore les messes à gogo des années 1970. Il a aussi le théâtre de nombreuses messes de minuit.

Depuis un peu plus de cinq ans, il est devenu le Centre des arts populaires de Nicolet où se sont tenus des représentations théâtrales, des expositions, des conférences, des spectacles, des séances de vaccination, des élections, des carnavals, de grands rassemblements, etc.

Des démarches sont aussi en cours du côté de Pierreville. La Municipalité a déjà acquis l’église Saint-Thomas et y projetait d’y aménager sa bibliothèque. Le conseil municipal a finalement fait volte-face et a renoncé à une subvention de 260 000 $ en raison des coûts d’entretien élevés.

Il y a également l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs qui pourrait être transformée en Centre multifonctionnel. L’été dernier, la Fabrique a approché la Municipalité afin de lui vendre pour la somme symbolique de un dollar, mais aucune rencontre n’a encore eu lieu.

Le dossier de la transformation des églises a été l’un des enjeux de la dernière campagne électorale. Le maire André Descôteaux a promis de tenir un référendum lorsqu’une solution sera sur la table.

Pour le moment, le conseil municipal ne s’est pas encore penché sur la question puisqu’il est actuellement en période budgétaire. «Il faut laisser le temps aux nouveaux élus de se saisir du dossier et voir ce qui a déjà été fait avant d’aller plus loin», a souligné le maire de Pierreville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires