Postes Canada entend réduire ses heures d’ouverture sur la Rive-Sud

Par Joanie Mailhot
Postes Canada entend réduire ses heures d’ouverture sur la Rive-Sud
(Photo

COURRIER. En raison de l’érosion des volumes de poste-lettres, Postes Canada doit prendre des mesures afin de maintenir le service local tout en tentant de demeurer viable sur le plan financier.

Ainsi, l’organisation fédérale envisage de réduire ses heures d’ouverture dans certaines municipalités de la Rive-Sud. C’est le cas notamment de Saint-Pierre-les-Becquets, qui a reçu un avis à cet effet.

«Notre objectif est de servir les gens de votre communauté pendant les heures où ils ont le plus besoin du bureau de poste. Après avoir procédé à un examen rigoureux, il a été déterminé que la clientèle locale était très restreinte entre 8h15 et 9h et de 17h à 17h30, du lundi au vendredi», peut-on lire dans le document en question. Postes Canada envisage donc de réduire les heures d’ouverture pendant les jours de semaine.

Ainsi, dès le mois d’octobre, le bureau de poste sera ouvert 32h par semaine, plutôt que 40h.

Cette annonce a bien attristé le maire de la municipalité. «C’est le seul service fédéral qu’on a dans nos municipalités et on va encore devoir subir des coupes. Nos résidents ont besoin de ce service de proximité, a fait valoir Yves Tousignant. En plus, une réduction des heures d’ouverture finira par avoir des impacts sur les emplois.»

La lettre acheminée par Postes Canada stipule toutefois que des discussions seront organisées avec les représentants locaux de l’association des employés et l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints, et dont les résultats seront communiqués à la municipalité.

Le point de vue de M. Tousignant a été partagé par ses homologues, réunis à l’occasion d’une séance du conseil des maires. «C’est vrai que les jeunes magasinent beaucoup en ligne, mais leurs commandes, elles doivent bien se rendre chez eux! La livraison postale a encore amplement sa place», a déclaré Christian Baril, maire de Deschaillons-sur-Saint-Laurent.

Ensemble, les élus y sont allés de différentes solutions possibles, qui selon eux, seraient préférables à une réduction des heures d’ouverture. Une rencontre avec un représentant de Postes Canada devait avoir lieu dans les dernières semaines, mais elle a été reportée à une date ultérieure.

Mentionnons par ailleurs que dans sa missive, Postes Canada précise que «ces changements potentiels tiendront compte des besoins de nos clients en matière de services et de produits postaux.»

«Nous nous sommes engagés à fournir des services postaux dans les communautés urbaines et rurales de l’ensemble du pays», indique-t-on.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires