Plusieurs acquisitions pour le BigFoot

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Plusieurs acquisitions pour le BigFoot
Marc-Anthony Therrien

HOCKEY. Le directeur général du BigFoot Familiprix de Saint-Léonard-d’Aston a été très actif au cours de la dernière semaine pour ajouter de la profondeur à sa formation en vue du dernier droit de la saison.

Samuel Fortier a d’abord rapatrié le défenseur Raphaël Gervais à Saint-Léonard, en expédiant Christopher Archambault et Cédric Vinetti à Lac-Mégantic. L’arrière de 25 ans avait récolté 17 points en 20 matchs de saison régulière en 2014-2015 et 2015-2016. Il avait également connu de belles séries, en 2015, avec 10 points en 10 matchs.

À la date limite pour signer des agents libres, le 15 décembre, le BigFoot a aussi mis sous contrat Julien Lepage, un arrière gaucher de 22 ans qui a évolué durant quatre saisons dans la LHJMQ avec le Drakkar de Baie-Comeau et les Saguenéens de Chicoutimi.

«C’est un défenseur offensif qui bouge bien la rondelle, qui est très mobile, qui aime se porter à l’attaque et qui devrait nous aider sur le jeu de puissance, espère l’entraîneur André Alie. Il aura un rôle important à jouer à ce chapitre avec Bernier et Bradette.»

Le BigFoot a aussi mis la main sur l’attaquant Marc-Anthony Therrien, un gars originaire de Sainte-Perpétue qui apportera un peu de couleur locale à l’équipe. Celui qui a récolté 133 points en 51 matchs à sa dernière saison avec les Titans de Princeville, dans le Junior AAA, évolue présentement avec l’Université de Moncton.

«Il viendra jouer ses trois matchs durant le temps des Fêtes pour être éligible durant les séries éliminatoires. Quand son équipe universitaire sera éliminée, il pourra venir nous prêter main-forte sur notre top-6», souligne André Alie.

Pour faire de la place à ces deux nouveaux «joueurs statués», le BigFoot a échangé Jordan Bernier à Windsor contre un gardien auxiliaire, et Brian Lovell, à Saint-Cyrille, en retour de l’homme fort Daniel Marcotte.

Ce sont éléments que l’organisation devait libérés, mais qui n’auront pas un impact immédiat. Dans le cas de Jordan Bernier, il avait évolué seulement deux matchs cette saison. Tandis que le BigFoot aurait perdu Brian Lovell sans rien obtenir en retour, puisqu’il a déjà évolué 10 matchs dans la ligue nord-américaine (LNAH) et que le règlement stipule qu’il ne peut en jouer plus pour revenir dans la LHSAM.

Gabriel Fleurent qui jouait avec le Familiprix est aussi rendu avec le BigFoot. «C’est un attaquant qui amène beaucoup d’énergie dans son jeu», ajoute André Alie.

De la profondeur en défensive

S’il pourra poursuivre son évaluation d’ici la date limite des transactions du 15 janvier prochain, l’entraîneur se réjouit des joueurs acquis par son directeur général.

Avec la perte de défenseurs comme Samuel Gibbons, puis de Jesse Lebreton et Luc Paquin, le BigFoot cherchait à retrouver son identité en défensive, une force qui lui a permis de savourer trois championnats au cours des quatre dernières années.

Les nouvelles acquisitions devraient aider l’équipe sur la relance. «Plus rapidement la rondelle sort de notre zone, le mieux c’est. C’est pour ça qu’on a toujours cherché à se renforcer par en arrière, souligne André Alie. Sur nos cinq joueurs statués, nous en avons trois en défensive.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires