Plus de 2000 heures de bénévolat en un mois pour le groupe Katimavik de Nicolet

Par superadmin
Plus de 2000 heures de bénévolat en un mois pour le groupe Katimavik de Nicolet
Rangée du haut: Quin Millette

Arrivés le 7 avril dernier, la deuxième cohorte de onze jeunes du groupe Katimavik de Nicolet ont effectué plus de trente heures de travail volontaire par semaine au sein des organismes suivants : La Ruche à Aire Ouverte, le CJE de Nicolet-Yamaska et de la MRC de Bécancour, l’école primaire Curé-Brassard, le CPE la Gripette, le Musée des religions du monde, le Centre d’interprétation de Baie-du-Febvre et le Centre des Arts Populaires de Nicolet.

En plus de leurs journées régulières de volontariat, le groupe trouve le temps de s’impliquer au service de la communauté les soirs et les fins de semaine. Ce sont les participants qui ont assuré le service du souper lors du vernissage de l’exposition À la vie, à la mort, du Musée des religions du monde; ils ont aussi effectué des travaux d’aménagement paysager pour le même organisme. Au Camp Notre-Dame, ce sont deux journées complètes de travail qui ont été offertes par les volontaires pour repeindre les bâtiments. Ils ont en outre contribué à la mise en place des installations en vue de la tenue du tournoi de hockey de la Coupe Nicolétaine et à la préparation des dépliants d’été pour la Corporation de développement culturel de Nicolet. Finalement, au CPE la Gripette, une corvée de nettoyage des murs extérieurs a été menée par les participants pour l’arrivée de la belle saison. « Leur apport était essentiel » relate Myrianne Boily du CPE. « Ils nous ont fait économiser temps et argent. De plus, le travail a été fait avec brio », conclut-elle.

Plusieurs autres activités de bénévolat sont déjà au calendrier du groupe : corvée au Parc de la rivière Gentilly, soutien à l’AGA du Conseil de la culture du Centre du Québec, participation à l’événement Bécancour à Vélo et la Fête nationale à Nicolet… les volontaires Katimavik ne risquent pas de s’ennuyer jusqu’à leur départ le 30 juin prochain!

Un partenariat gagnant-gagnant

Les nombreuses implications bénévoles des participants Katimavik et le soutien régulier apporté aux organismes de Nicolet ont un impact significatif sur la quantité et la qualité des services qui y sont offerts à la population, contribuant ainsi au développement de la communauté. En contrepartie, les implications des volontaires leur permettent de mieux comprendre la dynamique régionale et de s’imprégner de la richesse culturelle locale. Un partenariat gagnant-gagnant, sur tous les points!

À propos de Katimavik

Katimavik vise à former des citoyens responsables tout en en contribuant de manière importante aux communautés canadiennes par le biais d’un programme national de service volontaire pour la jeunesse. Depuis 1977, Katimavik a changé la vie de près de 30 000 jeunes Canadiennes et Canadiens, tout en contribuant à la croissance socio-économique de plus de 2 000 communautés d’un bout à l’autre du pays. Pendant leur expérience de six ou neuf mois, les participants âgés de 17 à 21 ans vivent avec dix autres jeunes dans deux ou trois communautés au Canada où ils travaillent de 28 à 35 heures par semaine comme volontaires dans divers organismes sans but lucratif. De plus, les participants bénéficient d’un programme d’apprentissage axé sur le développement de compétences personnelles, professionnelles et sociales en matière d’engagement citoyen, de mode de vie sain, de découverte culturelle, de langues officielles, de communication, d’environnement et de planification de projets. Pour plus d’information sur Katimavik, visitez le site web à www.katimavik.org ou le blogue à www.gokatimavik.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires