Place au Domaine Montfort Nicolet

Par superadmin
Place au Domaine Montfort Nicolet

C’est un véritable modèle de cohabitation d’une œuvre caritative et d’une institution commerciale que sont en train de créer les nouveaux propriétaires des bâtiments et des terrains qui appartenaient autrefois aux Pères Montfortains sur la rue St-Jean-Baptiste à Nicolet.

Le Groupe Beaubien ainsi que l’Aide Mondiale aux enfants (AME) ont mis la main sur ces installations le 11 mars dernier. Ils ont ensuite divisé le terrain en deux sections de façon à bien desservir les différentes clientèles qui y séjourneront.

En effet, le Domaine accueillera non seulement des clients réguliers qui bénéficieront du service d’hébergement à l’«Hôtel Montfort Nicolet», mais aussi des familles éprouvées par la maladie de leur progéniture qui logeront sur le site nommé «L’Oasis de l’AME».

Le développement de «L’Oasis» sera réalisé grâce à un généreux don de la part de Denis Beaubien, directeur général du Groupe Beaubien et également président-fondateur de l’Aide Mondiale aux Enfants du Québec. Cet homme d’affaires et philanthrope est au cœur de la concrétisation de l’ensemble du Domaine.

La Coopérative de solidarité du cœur du Québec, quant à elle, a piloté le projet depuis le début de façon à réunir les conditions gagnantes à sa réalisation.

Actuellement, les organisations impliquées en sont à préparer les plans et devis de cet impressionnant site éco-responsable.

Cubiculum, bistro et urbainculteurs

En ce qui concerne la section appartenant à l’AME, sur la planche de travail, à ce jour, on prévoit construire sept «cubiculums» indépendants. Ces derniers seront répartis dans la partie nord et boisée du terrain situé à l’arrière du futur hôtel, soit derrière la Maison des naissances.

Ces petites maisons, d’une valeur d’environ 85 000$, comprenant un salon, trois chambres et une cuisine, auront une dimension de 20 pieds par 20 pieds et seront construites sur deux étages. L’AME ambitionne que ce soit la firme d’architectes Arcop qui en fasse la construction certifiée «Leed Platine».

De plus, on prévoit faire l’aménagement d’un bistro dans l’ancienne maison des coopérateurs construite au 19e siècle. Celle-ci aurait servie d’atelier de menuiserie, de plomberie et de forge. Le bistro pourrait ouvrir ses portes en 2011, et ce, à toute la population. Son administration serait gérée par un sous-traitant de la région qui y servirait des mets simples. Le but est de créer un espace de rencontre afin que la communauté se rallie au projet humanitaire qui animera le Domaine.

Finalement, un petit bâtiment de ferme retrouvera son utilité alors que des «urbainculteurs» (NDLR: Personnes qui cultivent fruits et légumes dans un secteur urbain) s’en serviront pour y entreposer leur vêtement de travail ainsi que les outils qu’ils utilisent pour cultiver les champs situés sur les terrains du Domaine.

Comme une vingtaine d’«urbainculteurs» y œuvraient en 2010, on compte faire augmenter leur nombre à une cinquantaine dans les prochaines années et du même coup, organiser davantage le travail s’y effectuant.

Le bâtiment qui accueillera l’hôtel en profonde rénovation

Le développement de l’Oasis de l’AME se fait parallèlement à la rénovation majeure de la bâtisse principale des Pères Montfortains présentement en cours. «L’intérieur est pratiquement tout refait à neuf. Nous lui donnerons un style de manoir, un peu à l’image du Manoir Richelieu. Cet hôtel aura une touche vraiment très unique», explique M. Beaubien. «Par ailleurs, nous nous attarderons à faire la restauration de la chapelle et des fenêtres afin de conserver le cachet original des lieux», poursuit-il.

Pour cette première phase, M. Beaubien estime que 2,5 millions $ seront investis. L’Hôtel comprendra notamment 35 chambres et une grande salle de réception pour accueillir des mariages et autres événements. Cette dernière pourra recevoir 160 personnes. Un restaurant sera aussi aménagé dans la Chapelle.

On prévoit que l’ensemble du projet créera au minimum 30 emplois et que son ouverture pourrait se faire d’ici mai 2012. Pour accéder au site du Domaine Montfort, un nouvel accès sera fait à partir du chemin St-Michel. Environ 150 stationnements y seraient aussi aménagés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires