Nicolet s’oppose à la Loi 106

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Nicolet s’oppose à la Loi 106
Un forage réalisé par Talisman.

ENVIRONNEMENT. C’est par des applaudissements nourris qu’a été accueillie la position de la Ville de Nicolet qui s’inquiète du projet de Loi 106, notamment le chapitre sur les hydrocarbures.

À la lecture de plusieurs mémoires présentées devant la commission parlementaire, Nicolet s’est appuyée sur une quarantaine de recommandations déjà émises par différents organismes, comme la Fédération québécoise des municipalités (FQM), l’Union des municipalités du Québec (UMQ), le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), l’Union des producteurs agricoles (UPA) et de Recyc-Québec.

Nicolet recommande le retrait immédiat du projet de loi et une refonte en profondeur en particulier pour le chapitre 4 concernant les hydrocarbures. «La Ville de Nicolet à la responsabilité de veiller à l’intégrité de son territoire, à la sécurité de sa population et à la protection de son environnement.», fait-on valoir dans la position adoptée par le conseil. La lecture du projet de loi et de différents mémoires nous laisse penser que ses trois sphères sont grandement fragilisées dans le format actuel.»

La Ville fait également valoir que le projet de loi ne reflète en rien le rôle de partenaire que le gouvernement du Québec attend développer avec les municipalités, qu’il ne permet pas d’assurer la protection de l’environnement et des ressources en eau potable, qu’il compromet l’autonomie municipale et que peu de choses est mis en place pour favoriser l’acceptation sociale des communautés.

Le maire suppléant, Stéphane Biron, a indiqué que la modification de diverses dispositions législatives contenues dans la Loi sur la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030, consistait un recul important pour l’ensemble des Municipalités.

«Il y a un an, j’étais allé à Lévis avec le maire Drouin dans le cadre d’une rencontre sur le Pacte fiscal. On nous avait dit que le gouvernement voulait faire en sorte que les Municipalités soient un gouvernement de proximité et que l’on soit maître chez nous. Quand j’ai lu le chapitre 4, je n’avais plus du tout cette impression-là…», a commenté le maire suppléant après avoir rendu publiques les recommandations de la Ville.

Celui-ci s’inquiétait notamment des mesures de protection qui ne seraient pas suffisamment contraignantes pour la rivière Nicolet qui est loin de répondre aux critères en matière de production d’électricité.

Nicolet se range également derrière l’UPA qui demande de soustraire entièrement la zone agricole permanente du développement des hydrocarbures, soit une bonne partie de son territoire.

Des membres du Réseau de vigilance hydrocarbure, qui étaient sur place, ont d’ailleurs salué le «courage politique» des élus municipaux et ont dit espérer que la position fasse tache d’huile à la MRC de Nicolet-Yamaska, où elle a été transmise.

 

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires