Mont-Bénilde: l’offre d’achat du Centre de la biodiversité acceptée

Par Joanie Mailhot
Mont-Bénilde: l’offre d’achat du Centre de la biodiversité acceptée

MONT-BÉNILDE. Les Frères des écoles chrétiennes, propriétaires du Mont-Bénilde, ont accepté l’offre d’achat déposée par le Centre de la biodiversité du Québec. La valeur de la transaction est d’un million 50 mille dollars (1 050 000$).

Pour en arriver à cette entente, le Centre a légèrement revu son offre et modifié la portion «acquisition des terrains». Le montant inclut donc le collège, les terrains situés à l’arrière (incluant la forêt), ainsi que quelques-uns des bâtiments situés à proximité du Mont-Bénilde. L’ensemble de la transaction représente donc une superficie de 5 millions de pieds carrés. «On a pris vraiment ce dont on avait besoin. Il nous fallait le bâtiment pour nous permettre de bonifier notre offre et la forêt était aussi essentielle pour nous, pour nos activités. Une bonne partie de la bâtisse sera aussi en location à des organismes ou des entreprises, ce qui nous fera un bon revenu», souligne Carole Bellerose, directrice générale du Centre de la biodiversité.

Maintenant, le Centre de la Biodiversité bénéficie de 90 jours pour compléter la transaction et confirmer son financement. «À l’heure actuelle, on est quand même bien avancé dans notre financement. On a environ 80% de notre somme de confirmée, mentionne la directrice. Nous allons poursuivre nos demandes, mais notre processus est déjà enclenché depuis plusieurs semaines.»

Selon Mme Bellerose, «on est à mi-chemin. À mon avis, 50% de l’affaire était l’acception et ça, c’est réglé. Maintenant, l’autre 50% c’est le financement. On est bien parti et d’après moi, tout va bien aller», laisse entendre celle qui se dit tout de même de nature à ne pas vouloir vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Le délai de 90 jours nous amène au mois de mars, moment où pourrait donc se faire la prise de possession des lieux, une fois que toutes les technicalités seront réglées. Par la suite, Carole Bellerose affirme que ce sera «une étape à la fois. De toute façon, on a pour 25 ans de projets!» D’ailleurs, pendant les 90 jours, son équipe s’affairera à réaliser un plan de développement afin de vraiment coucher sur papier ce qui sera fait dans les années à venir.

3 objectifs atteints

Carole Bellerose tenait à quatre points principaux, tout au long des démarches, et elle se réjouit qu’ils aient tous été respectés. Elle souhaitait que:

• Le Centre de la biodiversité puisse contrôler son développement

• La pérennité du Centre soit assurée

• La mission d’éducation et de sensibilisation des Frères puisse être prolongée

• Le Mont-Bénilde continue d’appartenir à la communauté

Suivez Joanie Mailhot sur Twitter: @Jo_Mailhot

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires