Maternelle 4 ans: une trentaine de nouveaux élèves pour La Riveraine

Par Joanie Mailhot
Maternelle 4 ans: une trentaine de nouveaux élèves pour La Riveraine
Maternelle

ÉDUCATION. Pour les écoles des Arbrisseaux (Sainte-Eulalie) et Curé-Brassard (Nicolet), la rentrée scolaire des dernières semaines a été marquée par l’arrivée de nouveaux enfants de 4 ans, puisqu’une classe de maternelle 4 ans a été ouverte dans chacun de ces établissements.

À Sainte-Eulalie, ce sont 13 enfants qui ont fait leur entrée dans la classe de maternelle 4 ans, tandis qu’à Nicolet, le groupe compte 9 enfants. Du côté de Pierreville, c’est la quatrième année que l’école Maurault accueille des enfants de 4 ans. Cette année, la classe en compte 13. Au total, ce sont donc 35 enfants de la Commission scolaire de la Riveraine qui fréquentent une classe de maternelle 4 ans.

«Évidemment, le bassin d’enfants qui pourraient accéder à l’école est beaucoup plus grand que le nombre qu’on accueille actuellement. Si le nombre d’inscriptions augmente l’an prochain ou dans les années futures, on est facilement en mesure d’en accueillir davantage», note Pascal Blondin, secrétaire général de la Commission scolaire de la Riveraine. En effet, le maximum d’enfants pour un groupe est fixé à 17.

Rappelons que les classes de maternelle 4 ans visent les milieux défavorisés. Ce sont donc les codes postaux qui ciblent les secteurs dans le besoin. Cependant, par la suite, l’adhésion à l’école demeure un choix volontaire pour les parents.

Pour le moment, la Commission scolaire n’a pas d’indication pour la suite des choses, en ce qui concerne les classes de maternelle 4 ans. «On suppose que nos nouvelles classes vont rester en place dans le futur, car généralement, les milieux défavorisés demeurent dans les mêmes secteurs», souligne M. Blondin.

La Riveraine est satisfaite de la réponse obtenue pour la première année des deux nouveaux groupes. «Le minimum était autour de 6 enfants. Avec 9 à Nicolet, pour une première année, on pense que c’est raisonnable.»

Les commissions scolaires de la province ont eu très peu de temps pour mettre en place leurs nouvelles classes, car c’est en juin que le ministre de l’Éducation a annoncé l’ajout de 100 nouvelles classes de maternelle 4 ans à temps plein dans les milieux défavorisés du Québec.

«De notre côté, cela s’est tout de même bien déroulé. La plus grande difficulté était l’aménagement des locaux, car dans certains cas, on devait acheter du mobilier et du matériel pédagogique», a indiqué le secrétaire général.

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires