Marie Gagnon pointée du doigt à tort

Par superadmin
Marie Gagnon pointée du doigt à tort
Marie Gagnon

L’École nationale de police du Québec (ENPQ) dément les informations publiées par le journal L’Annonceur selon lesquels sa directrice générale, Marie Gagnon, aurait contribué financièrement à un parti politique.

L’ENPQ a demandé au journaliste et auteur de l’article en question, Sébastien Lacroix, de se rétracter.

«Lorsque nous les avons contactés, ils nous ont dit que s’ils nous avaient appelés, nous aurions nié. Ce qui aurait été tout à fait légitime, car M. Lacroix n’a tout simplement pas vérifié ses informations et a confondu une autre Marie Gagnon avec notre directrice générale. Il est possible que nous fassions aussi des démarches auprès du Conseil de presse du Québec», a affirmé Andrée Doré, conseillère en communication pour l’ENPQ.

Les faits reprochés

Rappelons que dans l’édition du 15 au 28 décembre 2010, L’Annonceur publie que « La contribution la plus généreuse provient d’ailleurs de la nouvelle directrice générale qui était vice-présidente de la Commission de formation et de recherche de l’ENPQ depuis 2006. De 2003 à 2009, Marie Gagnon a donné un total de 9 156 $ à la caisse du Parti, dont 5 750 $ au cours des deux années précédant sa nomination.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires