LNH: Marc-André Bergeron aura une nouvelle chance

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
LNH: Marc-André Bergeron aura une nouvelle chance
LNH: Marc-André Bergeron aura une nouvelle chance (Photo Archives)

HOCKEY. Le Trifluvien Marc-André Bergeron a récemment reçu quelques offres de contrat pour poursuivre sa carrière de hockeyeur. Il a opté pour un essai dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Blue Jackets de Columbus.

Bergeron venait de conclure la dernière année d’un pacte de trois ans en Suisse, avec les Lions de Zurich. Il a marqué 18 buts en 135 matchs, en plus de récolter 60 passes. Il a maintenu un impressionnant rendement de +60.

«On discutait depuis un moment déjà et ça fait environ une semaine qu’on a fait notre choix. Je me suis dit »Une autre chance dans la LNH, why not? ». On regardait les offres qui suscitaient un bon intérêt pour les deux parties et retourner à Zurich n’était plus réalisable. Puis en jasant avec des proches, ils m’ont dit »vas-y pour la LNH, c’est le temps où jamais! Fais-le pour ceux qui n’auront pas ta chance non plus »», confie-t-il d’emblée.

Le défenseur aura 36 ans le 13 octobre prochain.

«Je me suis entraîné beaucoup durant tout l’été! Je n’ai pas envisagé de retraite. Je me suis dit que j’allais continuer, sauf si je n’aurais pas reçu d’offres considérables, évidemment. Je ne voulais pas juste jouer au hockey pour jouer au hockey non plus.»

«Par contre, je ne m’en vais pas là avec toute la pression du monde. Je sais que je suis en forme et je veux aller brouiller les cartes. J’ai joué dix ans dans la LNH alors je sais à quoi m’attendre», ajoute le président des Aigles de Trois-Rivières, de la Ligue de baseball Can-Am.

Fierté

Le Trifluvien vient tout juste de perdre son père, lui qui le suivait dans tous ses projets. Il aura certes une pensée pour lui au cours des prochaines semaines.

«Il n’aura pas eu le temps d’apprendre la nouvelle malheureusement. Une des plus grandes raisons de faire ma place, c’est aussi pour mes enfants de 7 et 9 ans. Ils m’ont vu jouer dans la LNH, mais ils étaient jeunes. Ça me rend fier de voir mon gars qui est fier que son père ait une nouvelle chance dans la grande ligue. C’est impressionnant pour eux!»

«Mais oui, j’aurai certainement une pensée pour mon père. Il a toujours été là pour moi et il a toujours cru en moi», conclut l’athlète.

Ses derniers coups de patin dans le Circuit Bettman ont eu lieu en 2013, avec les Hurricanes de la Caroline. Il avait obtenu 4 mentions d’aide en 13 rencontres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires