Les voisins ont été épargnés

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Les voisins ont été épargnés
Les voisins de l’église

Les pompiers peuvent remercier le ciel que les grands vents qui s’étaient fait sentir dans l’après-midi se soient calmés lorsque l’incendie s’est déclaré à l’intérieur de la sacristie.

Étant donné la proximité des résidences voisines, les flammes auraient pu faire beaucoup plus de dégâts.

 

L’ancien presbytère, où se trouve une résidence pour personnes âgées (L’Oasis Ste-Françoise inc.), a été épargné. Il a tout de même subi des dommages. Le revêtement extérieur en plastique du bâtiment a fondu en raison de la chaleur et de sa proximité avec l’église.

 

«Les pompiers ont fait un bon travail, souligne la présidente du conseil d’administration de L’Oasis, Diane Châteauneuf. Ils n’ont pas arrêté d’arroser pour s’assurer que le feu ne se propage pas sur les bâtiments voisins».

 

«Il y avait nous, mais aussi le garage d’une maison et de vieux véhicules qui étaient près de l’église. Les pompiers n’ont jamais arrêté de les arroser, mentionne-t-elle. Imaginez que les véhicules prennent en feu… Ils auraient pu exploser».

 

Les personnes âgées qui se trouvaient à L’Oasis ont dû être évacuées de toute urgence dès le début de l’incendie, d’autant plus que le bâtiment se trouve qu’à une vingtaine de pieds de l’église.

 

«C’est certain qu’ils avaient un peu peur, mais la plupart n’étaient pas là étant donné qu’ils étaient dans leur famille pour célébrer Pâques, raconte Diane Châteauneuf. Il y en a deux à qui nous avons dû trouver un endroit où passer la nuit».

 

«Les résidents ont peut-être plus de peine que nous, parce qu’ils sont plus pieux et qu’ils allaient à l’église plus souvent, témoigne-t-elle. Ça fait mal à tout le monde à Ste-Françoise. On y a tous été baptisés. Nous y avons des souvenirs de notre première communion, notre confirmation ou notre mariage».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires