Les travaux pour la tour d’observation s’amorcent

Par Joanie Mailhot
Les travaux pour la tour d’observation s’amorcent

CHANTIER. Les travaux en vue de la construction d’une tour d’observation sur le quai de Sainte-Angèle-de-Laval ont débuté mercredi. Le chantier devrait s’échelonner sur six à huit semaines.

Étant donné que les travailleurs s’affairent d’abord à réaliser des travaux de forage sur le quai pour l’installation des pieux, la Ville de Bécancour avise les citoyens que l’accès au quai de Sainte-Angèle est interdit jusqu’au 16 septembre, pour des raisons de sécurité.

Par la suite, quand on procédera au montage de la tour, les citoyens pourront à nouveau se promener sur le site.

Rappelons que la tour d’observation représente un investissement d’environ 240 000$, tandis que l’ensemble du projet de réaménagement du quai est évalué à 600 000$. Grâce aux contributions du Fonds de diversification économique, du Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables et de l’homme d’affaires Jean-Claude Parr, la part de la Ville de Bécancour s’élève à 150 000$.

Objet de fierté

Le maire de Bécancour est content et très fier de voir que ce chantier est enfin mis en branle. «Je suis très content. Je pense que ce sera un objet de fierté, d’identification et d’appartenance pour Bécancour», a mentionné Jean-Guy Dubois.

Pour lui, ce bâtiment de quatre étages deviendra le «phare touristique de Bécancour», avec comme principal objectif de permettre aux gens d’admirer le paysage avec une vue imprenable.

La tour d’observation, de 55 pieds de hauteur, devrait être accessible à l’année. Elle deviendra certainement le principal attrait du quai de Sainte-Angèle. En plus d’offrir une vue imprenable sur le fleuve, elle comprendra des activités d’éducation, soit des panneaux d’interprétation, sur la faune et la flore.

«C’est un attrait récréotouristique qu’on veut d’abord pour nos propres citoyens, puis pour les touristes de l’extérieur, soutient le maire Dubois. Pour nous, le quai a un rôle important et c’est un point de convergence pour nos attraits touristiques.»

Elle sera également la «signature» de la Ville qui y installera des lettres monumentales de «Bécancour» qui pourront être visibles de la Rive-Nord, comme on peut lire «Trois-Rivières» sur l’Amphithéâtre.

De plus, le plan montre que les lettres de Bécancour seront écrites à la verticale, sur la tour. Pour le maire de Bécancour, c’est une façon d’offrir une visibilité à sa ville et ses attraits.

«Je vois vraiment cette tour comme un symbole pour positionner Bécancour. Cela créera une interface entre Trois-Rivières et Bécancour. Comme c’est une surface en hauteur, je pense que c’est important de signifier que Bécancour, on est là. Avec toute la Stratégie maritime, il y aura beaucoup plus de croisières et de trafic sur le fleuve, donc c’est important qu’on mette notre ville en évidence», souligne Jean-Guy Dubois.

Suivez Le Courrier Sud sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires