L’école alternative de la Rive-Sud sera au Faubourg Mont-Bénilde

Par Joanie Mailhot
L’école alternative de la Rive-Sud sera au Faubourg Mont-Bénilde
Mont-Bénilde

ÉDUCATION. Le projet d’une école alternative dans Bécancour-Nicolet est dans l’air depuis plusieurs mois, alors qu’un comité travaille de concert avec la Commission scolaire de la Riveraine. Le conseil des commissaires a finalement autorisé, mardi soir, l’implantation de cette école au Faubourg Mont-Bénilde.

Concrètement, la résolution adoptée stipule que «la Commission scolaire de la Riveraine autorise la poursuite de la démarche de mise en place d’une école alternative sur son territoire». Pour justifier officiellement son feu vert au projet, la Commission scolaire a fait valoir que les démarches du comité de travail étaient sérieuses et documentées. De plus, l’intérêt manifesté par de nombreux parents d’élèves à la suite d’un sondage a pesé dans la balance, sans  compter qu’il s’agit d’une offre supplémentaire pour La Riveraine.

Par ailleurs, considérant que la mise en place d’une école alternative nécessite l’utilisation de locaux et que tant pour le comité que pour la Commission scolaire il était important d’avoir un lieu central et accessible à un plus grand nombre de familles, leur choix s’est arrêté sur le Faubourg Mont-Bénilde.

«Plusieurs hypothèses avaient été émises, mais les conditions offertes par le Faubourg Mont-Bénilde et leur intérêt ont joué en leur faveur. Ce lieu concordait aussi avec la provenance des élèves selon l’intérêt manifesté par des parents à la suite d’un sondage», indique-t-on du côté de La Riveraine.

Précisons que le Faubourg Mont-Bénilde s’engage à conserver des locaux situés au même étage afin de permettre à l’école d’augmenter son nombre de classes. L’autorisation de cette location de locaux est d’une durée d’un an, sujet aux inscriptions nécessaires, avec une option de renouvellement pour une durée de trois ans si la première année est concluante.

L’école ouvrira ses portes à l’automne 2017, avec trois classes: maternelle, 1re année et 2e année, avec des maximums d’élèves respectifs de 19, 22 et 24 élèves. Par la suite, si tout va bien, le comité estime que chaque année, les niveaux supérieurs s’ajouteront, c’est-à-dire des classes de 3e, 4e, 5e et 6e année.

Une grande demande

Dans les derniers mois, le comité de travail a réalisé quelques sondages, pour valider l’intérêt de la mise en place d’une telle école. Il semble que la demande soit grande, et bien réelle. «La demande est forte et ça répond aux besoins du milieu. Je m’attends à ce qu’on ait une liste d’attente et qu’on soit obligé de dire «non» à certaines familles», croit l’une des membres du comité, Mariève Proulx-Roy.

Elle et ses collègues estiment que l’école alternative va permettre à La Riveraine de se démarquer. «On peut notamment aller chercher les élèves qui font l’école à la maison, souligne Mme Proulx-Roy. On observe aussi que des élèves quittent la Commission scolaire de la Riveraine pour obtenir des services ailleurs.»

Rappelons que l’école alternative veut offrir un enseignement par projets correspondant mieux aux besoins de certains enfants et aux valeurs de leurs parents.   

Soirée d’information

La Commission scolaire de la Riveraine et le comité de travail procéderont à une soirée obligatoire d’information et d’inscription le mardi 24 janvier à 19h au Mont-Bénilde.

«On aura des critères de sélection. On veut, entre autres, que les familles qui inscrivent leurs enfants endossent la philosophie de l’école», note Mariève Proulx-Roy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires