Le sport : une tradition familiale pour les Roy et Tétreault

Par superadmin
Le sport : une tradition familiale pour les Roy et Tétreault

JEUX. Derrière la délégation du Centre-du-Québec se trouvent les familles Roy et Tétreault qui sont réunies cette semaine pour l’amour du sport. Les cinq athlètes qui se connaissent très bien participent à la 52e finale des Jeux du Québec en ski de fond.

Tout ce beau monde est à Alma plus par plaisir que par désir de compétitionner puisque leur sport de prédilection est le triathlon. Chacun des enfants le pratique pendant la période estivale et l’hiver, le ski de fond fait office de loisir collectif pour toute la famille.

« Je dirais que le ski de fond est plus un passe-temps. L’hiver, on ne peut pas faire de triathlon, donc c’est plaisant de pouvoir trouver une belle alternative. Le style classique ressemble beaucoup à la course », a affirmé joyeusement, Félicia Arguin, cousine de Léo et Victor Roy.

Les trois plus jeunes de la délégation en étaient à une première participation aux Jeux du Québec. Félicia est la seule fondeuse de la région, puis Laurent Tétreault et Victor (11 ans) ont été surclassés dans la catégorie des 12 ans afin de participer à ce rendez-vous provincial. Léo Roy et Émile Tétreault en sont respectivement à leurs troisième et quatrième Jeux du Québec. Léo était aux Jeux de Drummondville (2015) en ski de fond, puis il a remporté trois médailles aux Jeux de Montréal (2016). Émile quant à lui participait comme gymnaste à Saguenay (2013), à Drummondville (2015) et il était des compétitions de natation à Montréal l’année dernière.

Plusieurs générations pour s’inspirer

Les fils ainés des familles Tétrault et Roy ont également participé aux Jeux du Québec. Édouard Tétrault, Edmond Roy et le grand frère de Félicia, Fabrice Arguin, étaient et sont toujours des modèles pour Léo et les autres. Edmond Roy est maintenant sur l’équipe du Québec de triathlon. Chez les Tétreault, même le grand-père de Laurent et Émile était un athlète élite en vélo de montagne.

La mère de Victor et Léo et tante de Félicia, Claudia Proulx, est l’entraîneuse-chef de l’équipe de ski de fond. La valeur du sport aux yeux de Mme Proulx a toujours été importante surtout pour assurer le bon développement de ses enfants.  «On fait du sport pour la santé, faire de la compétition, c’est du bonbon, explique Claudia. L’objectif premier, c’est de vider le réservoir d’énergie de nos jeunes pour qu’ils puissent se concentrer à l’école.»

Le père de Laurent et Émile, Robin Tétreault, s’occupe de l’équipement des jeunes athlètes. Il a initié ses fils à un bas âge au ski de fond, sport qu’il considère idéal pour créer un esprit de famille. « Le ski de fond se fait bien en famille. Quand t’as une grande famille, c’est facile de se rejoindre au même endroit», raconte M. Tétreault qui a lui-même participé aux Jeux plus jeune.

Pour les fondeurs du Centre-du-Québec, le meilleur résultat a été la 8e position de Léo au 7,5km départ de masse lundi matin. Cependant, le plus important pour les parents et les athlètes reste de s’amuser et d’aimer le sport qu’ils pratiquent.

Ce texte est produit en collaboration avec les étudiants d’Art et technologie des médias du Cégep de Jonquière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires