Le BigFoot est à l’aise avec sa formation

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Le BigFoot est à l’aise avec sa formation
André Alie derrière le banc du BigFoot Familiprix de Saint-Léonard-d'Aston.

HOCKEY. La direction du BigFoot Familiprix de Saint-Léonard-d’Aston a décidé de ne pas bouger à la date limite des transactions qui était fixée au 15 janvier dernier dans la ligue de hockey senior A de la Mauricie (LHSAM).

«On est très à l’aise avec la formation que nous avons, alors ça ne servait à rien de bouger pour bouger, souligne l’entraîneur André Alie. Nous avons une bonne chimie et je crois que nous avons ce qu’il faut pour aller jusqu’au bout encore cette année».

Il faut dire que les champions en titre n’ont pas de blessures et que quelques joueurs clés devraient s’ajouter dès que la «vraie» saison va débuter. Le directeur général Samuel Fortier, qui a dû s’absenter à quelques reprises cette saison, sera assurément au rendez-vous.

«Il est le cœur et l’âme de cette formation, souligne André Alie. Sa présence en séries compte énormément puisqu’on dirait que les autres jouent mieux et élèvent leur jeu d’un cran quand il est là. Parce qu’il apporte beaucoup de caractère.»

L’entraîneur s’est aussi fait rassurant sur le cas de Jason Pitt, le meilleur franc-tireur du circuit qui a signé avec le Blizzard de Trois-Rivières et qui devrait faire la navette entre la LHSAM et la ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

«C’est certain qu’on se réjouit pour Jason, parce que c’est toujours le fun de voir un joueur graduer et que ça fera partie de son développement. Il pourra aller jouer avec eux, mais sa priorité sera le BigFoot, surtout lorsque nous serons en séries», croit André Alie.

De la constance

D’ici la fin de la saison, le mot d’ordre chez le BigFoot Familiprix sera d’avoir de la constance. «C’est ce que j’ai demandé à mes joueurs pour les trois derniers matchs, explique l’entraîneur-chef. Je ne suis pas inquiet que nous soyons capables de produire avec tous les éléments que l’on a.»

Engagé dans une lutte à finir pour le championnat de la saison régulière, le BigFoot a échappé un match important, vendredi soir dernier, à Saint-Cyrille-de-Wendover. «Ça fait partie de la game, souligne André Alie. Ça nous a permis de nous relancer au niveau collectif.»

Les trois prochains matchs contre Waterloo, Lac-Mégantic et Donnacona seront déterminants pour le classement final et l’identité de l’adversaire en première ronde, ainsi que pour l’avantage de la patinoire une fois en séries éliminatoires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires