L’auteur Mathieu Fortin présente Mathias

Par Joanie Mailhot
L’auteur Mathieu Fortin présente Mathias
L'auteur nicolétain Mathieu Fortin

LITTÉRATURE. «Je m’appelle Mathias. J’ai seize ans. Je suis gros.» Voilà les premières lignes du nouveau roman du Nicolétain Mathieu Fortin. Il s’agit du projet le plus personnel de l’auteur: un roman sur l’obésité d’un adolescent qui, suite au décès de son père, décide de se prendre en main pour changer sa vie.

Mathieu Fortin, qui œuvre habituellement dans l’univers de l’horreur et du fantastique, promet que dans ce nouveau livre, on ne retrouve pas de monstres ou de créatures surnaturelles; que des ados normaux et un personnage principal attachant, drôle qui amènera le lecteur avec lui dans sa démarche de santé.

Non seulement l’histoire de Mathias est réaliste, mais le roman est basé sur une histoire vraie. Celle de son auteur.

«Je suis en surpoids depuis que je suis ado et j’aime essayer de comprendre les mécanismes derrière les situations. Je voulais montrer la démarche derrière une perte de poids et je pense que je suis capable de décrire ça de façon intelligente et de rendre ça réaliste, soutient Mathieu Fortin. Une telle démarche n’est pas évidente à entreprendre et le chemin est parsemé de doutes, de petites défaites et de petites victoires. L’obésité, c’est une maladie. Tu restes gros même si tu ne l’es plus. C’est une démarche vers la santé.»

Ainsi, beaucoup d’anecdotes qui arrivent à Mathias sont réellement arrivées à l’auteur. «Par contre, mes premières tentatives de perte de poids ont été faites plutôt à l’âge adulte. Au secondaire, je n’étais pas encore vraiment là-dedans», raconte M. Fortin, avouant que l’écriture de ce roman a eu un effet positif pour lui-même.

Il explique également que bien que l’histoire soit basée sur ses propres expériences et ses réflexions sur l’obésité, certains passages ont été romancés ou inventés pour construire un fil conducteur plus fort dans le livre. Le lecteur suit un adolescent qui vit un problème dans sa vie de tous les jours.

«Au fond, l’histoire est celle d’un été pour tout changer, un été de découverte de soi, d’amitié et… d’amour!», résume l’auteur.

Le passé d’enseignant au secondaire de Mathieu Fortin l’a certainement aidé à construire des personnages qui sont réalistes aux yeux des lecteurs ciblés par le livre, les adolescents.

Partage et témoignages

En librairie depuis peu, l’auteur de «Mathias» a déjà reçu le témoignage d’une jeune fille qui le remerciait d’avoir mis des mots sur comment elle se sent et ce qu’elle vit.

Il se dit d’ailleurs prêt à recevoir des témoignages de jeunes…ou d’adultes. «Si je parle de mon obésité et de ma perte de poids sur Facebook, c’est que je suis prêt à l’aborder. Je veux démystifier ce problème de santé. Ça ne nuira jamais que les gens s’intéressent au processus et à la démarche derrière une perte de poids. Quand un proche, jeune ou adulte, est dans une situation de surpoids, il faut être là de façon positive, plutôt que de façon répressive», croit Mathieu Fortin.

Concours de circonstances

Il y a quelque temps, l’auteur avait écrit sur sa page Facebook qu’il souhaiterait, un jour, aborder le thème de l’obésité chez les ados. Dans sa tête, il voyait cela dans un horizon de 5 ans.

Par contre, après avoir envoyé un manuscrit d’un tout autre projet à Guy Saint-Jean Éditeur, l’éditrice l’a contacté pour lui dire que ça ne fonctionnait pas, mais elle lui a parlé de la collection «C ma vie» sur laquelle ils travaillaient, sur le grand thème de la différence chez les adolescents. «C’était une collection pour les ados, qui parle de leur vie. Chaque roman est réaliste et aborde un sujet fort, actuel et qui fait réfléchir. Toutes les histoires sont authentiques.»

Après cette discussion, Mathieu Fortin a vu cela comme un signe qu’il devait plonger maintenant, plus tôt que prévu. «C’est le petit coup de pouce qu’il me fallait. C’était tout un changement de registre pour moi, mais j’avais envie d’essayer autre chose et j’avais espoir que ça fonctionne.»

Suite à un travail de réflexion qu’il a amorcé, il a finalement débuté la rédaction de ce roman jeunesse et le tout s’est fait rapidement.

Séance d’écriture

Mathieu Fortin travaille actuellement sur Nathan, la suite de Mathias. L’auteur invite les gens à participer à des séances d’écriture qu’il tient à la bibliothèque de Nicolet, où il rédigera en direct, devant public. Il sera présent les samedis 8 octobre, 12 novembre et 10 décembre, de 12h30 à 13h45.

 

Suivez Le Courrier Sud sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires