Hôtel Montfort : ouverture en juin

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix

Dès juin, la région pourra compter sur un complexe hôtelier quatre étoiles à Nicolet.

Même si les travaux de transformation de l’ancien monastère des Frères Montfortains ne seront pas complètement terminés, ils seront suffisamment avancés pour accueillir les visiteurs.

«Il y aura peut-être la boutique qui ne sera pas prête, mais le nécessaire le sera. Il y a aussi le restaurant qui n’ouvrira pas avant le mois de septembre», indique la directrice générale, Nancy Lemire.

Lors du passage du Courrier Sud, il y a quelques semaines, les travaux entraient dans la phase de la finition. «Ç’a été long avant de pouvoir fermer les murs et les plafonds, parce qu’il a fallu installer des gicleurs et de la climatisation, en plus de refaire tout ce qui est tuyauterie et ventilation afin de répondre aux normes», explique Nancy Lemire.

Depuis quelque temps, une chambre modèle est accessible aux visiteurs. «Plusieurs personnes se sont déjà rendues sur place pour la voir», indique le conseiller Stéphane Biron.

Cette chambre est l’une des 51 qui seront aménagées à l’Hôtel Montfort. Certaines chambres seront même communicantes avec la voisine pour accommoder les familles.

«Ce n’est pas banal. Ça vient augmenter la capacité d’accueil de la ville, a souligné le maire de Nicolet, Alain Drouin, lors de l’assemblée publique durant laquelle le conseil a accepté le permis d’alcool de l’établissement. Nous n’avions plus de service d’hébergement, à Nicolet, depuis la démolition du Motel des Acadiens, à part deux "couettes et cafés"».

Dans chacune des chambres, une phrase et une photo de Francis Pelletier, des Pelleteurs de nuages, orneront les murs. L’artiste nicolétain sera d’ailleurs responsable de la boutique qui offrira différentes œuvres d’art, près de l’entrée de l’hôtel.

L’éclairage des corridors, en plus de deux ou trois lumières par chambre, seront alimentées par des panneaux solaires.

Des salles de réception

En plus d’améliorer considérablement l’offre et la qualité de l’offre de nuitées dans la région, l’Hôtel Montfort comptera quelques salles de réception pour accueillir des groupes de différentes tailles.

La salle la plus importante sera aménagée dans l’ancienne chapelle des Frères Montfortains. Elle pourra accueillir des groupes de 150 à 200 personnes dans un décor de luxe.

Une autre salle, entièrement décorée de boiseries, sera accessible pour des groupes d’environ 50 à 80 personnes.

D’autres petites salles seront disponibles pour des réunions d’une dizaine de personnes. Elles seront situées dans des chambres où seront installés des lits escamotables.

Bar, restaurant, terrasse

Du jeudi au dimanche, un restaurant sera ouvert au sous-sol de l’établissement. Un service de traiteur sera offert par le Resto-bières Le Thymbré.

Un service de bar sera aussi disponible près de l’entrée de l’hôtel. «Il sera accessible au public tant que l’hôtel est ouvert», assure Nancy Lemire.

Un autre service de bar sur le toit de l’établissement sera accessible au public lorsque la météo le permettra. Des chaises longues, un gazebo, un foyer et un spa seront aménagés sur cette terrasse située derrière l’imposant clocher. Elle offre une vue imprenable sur la rivière Nicolet et les champs agricoles.

Une piscine, des kayaks, des pédalos

Les promoteurs ont aussi dû agrandir quelque peu le bâtiment pour pouvoir aménager une piscine intérieure et un spa qui seront réservés aux clients de l’hôtel.

En plus d’offrir un service de ponton avec un quai d’embarquement, des kayaks et des pédalos doivent aussi être disponibles pour des locations.

«D’autres activités vont se développer sur le site, comme les sentiers en forêt que les frères ont aménagés, indique la directrice générale. C’est certain qu’on regarde attentivement les développements en ce qui concerne l’Île Moras».

Des jardins communautaires

Un jardin communautaire sera aussi aménagé à l’arrière du bâtiment pour les gens de la ville qui désirent y cultiver leurs légumes.

«C’est quelque chose qui était là depuis des années et que nous avons tenu à conserver, mentionne Nancy Lemire. Les gens qui n’ont pas d’espace chez eux pour avoir un jardin peuvent se louer un lot et l’entretenir».

Pas de malades dans l’hôtel

Le projet de l’hôtel Monfort comprend un volet humanitaire en partenariat avec l’Aide mondiale aux enfants. Il est prévu que l’organisme aménage des «cubiculums» (petites résidences) sur le terrain situé à l’arrière de l’hôtel. Toutefois, ce projet pourrait voir le jour seulement dans 5 ans, avertit Nancy Lemire. «Il y a eu de la mauvaise information à ce sujet. Il faut préciser que les gens qui viendront à l’hôtel ne verront pas d’enfants malades. Ce sera complètement séparé». Elle ajoute que des rabais intéressants seront offerts à l’hôtel pour les parents d’enfants malades, afin de leur donner un répit. «C’est dans ce sens-là que nous aurons une implication, avise Mme Lemire. S’ils viennent avec leurs enfants, ceux-ci auront reçu le «okay» médical».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires