Ginette Boisvert souhaite relever le défi

Par Joanie Mailhot
Ginette Boisvert souhaite relever le défi

ÉLECTIONS SCOLAIRES. Commissaire depuis 1986, Ginette Boisvert sollicite le mandat de présidente. Elle voit la présidence du conseil des commissaires comme un défi personnel. «Je suis rendue là. Je pense avoir fait le tour du poste de commissaire et j’ai envie de relever un nouveau défi.»

La candidate affirme provenir du milieu de l’enseignement. Il faut dire qu’au cours de sa carrière, Mme Boisvert a cumulé les expériences dans le domaine de l’éducation, sans compter son rôle de parent. Elle a notamment été psychoéducatrice, directrice d’écoles, présidente du Syndicat de l’enseignement du Bas-Richelieu et présidente de l’Association des directions d’écoles de la région de l’acier.

«Disons que je n’en suis pas à mes premières armes quand on parle d’éducation. Avec 37 ans d’expérience, je considère que j’ai un bagage bien rempli dans le domaine. J’ai traversé toutes les réformes possibles du système d’éducation. Je pense être capable de voir les 3 côtés d’une médaille, si c’est possible», mentionne la résidente de Pierreville.

L’aspect budgétaire de la commission scolaire est une préoccupation importante pour Ginette Boisvert. Selon elle, la Commission scolaire de la Riveraine est à bout de souffle. «On n’est pas encore en mode survie, mais avec tout ce qui se passe, c’est une chose qu’on doit regarder.» Si elle est élue, Mme Boisvert entend donc voir à ce que les coupes budgétaires n’affectent pas les services offerts. Selon elle, dans ce contexte de compressions budgétaires, des débats de fond s’imposent.

«S’il est reconnu qu’il faut un village pour «élever un enfant», il faut tout un groupe de partenaires pour en faire un citoyen adulte, responsable, éduqué, qualifié et en santé, affirme-t-elle. La réussite de tous, c’est l’affaire de chacun.»

Campagne électorale et mobilisation

Pendant sa campagne électorale, Ginette Boisvert fera du porte-à-porte, et ce, principalement dans l’est du territoire, où elle est un peu moins connue. On devrait aussi voir des affiches à son effigie.

Enfin, la candidate souhaite que les gens se déplacent pour aller voter. «Il faut que la population s’implique. C’est pour eux qu’on fait ça», souligne celle qui envisageait de se présenter à la présidence aux élections scolaires de 2011, qui avaient finalement été reportées.

Priorités

Services de proximité

Pour Mme Boisvert, les services éducatifs de proximité offerts aux élèves en difficulté sont essentiels. «Je fais référence aux services directs à l’élève: aide, psychoéducatrice, éducateur spécialisé, etc. Il faut aller au-delà des écoles ressources mises en place; ces services doivent être dispensés près du lieu de résidence des élèves.»

Valoriser l’école publique

Selon la candidate, l’école publique constitue un pilier important de notre société. Il est donc important pour elle de la valoriser.

Travail avec les partenaires

Ginette Boisvert souhaite rallier et développer des collaborations avec d’autres partenaires de divers horizons. «Au-delà des concepts qu’on entend souvent comme la réussite du plus grand nombre d’élèves ou le décrochage scolaire, il faut se donner les moyens et avoir des ressources. On doit être novateur, faire autrement et travailler avec les partenaires.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires