Gare aux faux billets!

Par superadmin

Une imprimerie clandestine basée à St-Hubert a été démantelée par la Gendarmerie royale du Canada à la mi-décembre. Plusieurs des faux billets qu’elle a fabriqués sont toujours en circulation, dont certains au Centre-du-Québec et en Mauricie.

C’est la Banque du Canada qui a avisé le Courrier Sud de la situation. Elle a pris quelques minutes pour expliquer au journal ce que devaient faire les gens qui se retrouvent en possession d’un faux billet. «Tout d’abord, précisons que le fait de posséder ou d’utiliser sciemment un faux billet est un acte criminel. Si vous pensez avoir en main un billet contrefait, remettez-le donc à la police en précisant tous les détails des circonstances dans lesquelles vous l’avez obtenu. Pensez également à demander un reçu : si le billet s’avère authentique, il vous sera rendu. Autrement, une enquête sera ouverte», précise Daniel Champagne, porte-parole de la Banque.

Rappelons qu’en décembre dernier, la caisse populaire Du Canton d’Aston signalait à la population que de faux billets de 20$ circulaient dans la région. Elle invitait les gens à être vigilants lorsqu’ils utilisent de l’argent papier.

Comment reconnaître un faux billet?

On peut identifier les billets de 20$, 50$ et 100$ authentiques de l’ancienne série et de la nouvelle série en regardant la vignette de sûreté du coin supérieur gauche. Celle-ci doit passer de l’or au vert seulement. De plus, l’impression du billet doit être en relief au niveau du portrait, du gros chiffre qui figure dans le coin supérieur droit et des bandes horizontales s’étendant sur toute la longueur du billet, au recto de celui-ci. En ce qui concerne les billets de la nouvelle série, toutes les coupures comportent les mêmes éléments de sécurité. D’abord, en inclinant le billet, la bande holographique placée à gauche du portrait semble changer de teintes et passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Devant une source de lumière, une petite image fantôme du portrait apparaît dans ce qui ressemble à une zone blanche, vers le milieu du billet. Toujours sous la lumière, une ligne verticale apparaît des deux côtés du papier; il s’agit du fil de sécurité fenêtré. Aussi, les motifs irréguliers figurant sur le recto et le verso du billet doivent former, tel un casse-tête, un chiffre parfaitement aligné lorsque le billet est placé sous la lumière. Enfin, le gros chiffre, le portrait, les armoiries et les mots «Bank of Canada • Banque du Canada» inscrits à la verticale, du côté gauche du billet, sont imprimés en relief. Bref, pour éviter de vous retrouver en possession d’un billet contrefait, prenez l’habitude de vérifier systématiquement les éléments de sécurité du papier-monnaie. Pour en apprendre davantage sur ces caractéristiques et sur d’autres éléments de sécurité intégrés aux billets de banque canadiens, il suffit de visiter le site www.banqueducanada.ca/fr/billets ou de téléphoner au 1 888 513-8212. Notez que la Banque du Canada ne rembourse pas les billets contrefaits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires