Fibre optique: Bécancour va de l’avant

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Fibre optique: Bécancour va de l’avant
Le préfet

HAUTE VITESSE. L’implantation d’un réseau de fibre optique pourra aller de l’avant sur le territoire de la MRC de Bécancour, alors que la Ville a finalement décidé de se joindre aux onze autres municipalités.

Un protocole d’entente entre les municipalités a d’ailleurs été établi pour définir les différentes modalités afin de mettre sur pied les engagements de chacun, les frais si jamais une municipalité décide de se retirer, si elle se développe, etc.

Le protocole en question doit être entériné au mois de septembre. «Il n’y en avait pas et il en fallait un. Sinon, ça devenait un nid à chicanes. Ça contient plusieurs clauses pour essayer de prévenir l’imprévisible», illustre le préfet Mario Lyonnais qui est très heureux du dénouement.

Le projet, évalué à 13,5 millions $, avec une marge d’erreur d’environ 10%, doit permettre de dérouler 824 kilomètres de fibre optique dans la MRC de Bécancour pour desservir environ 9 500 bâtiments.

Les travaux doit se mettre en branle au cours des prochaines semaines et se fera en quatre blocs pour compléter l’opération d’ici la fin du mois de juin 2017.

En premier lieu, ce sont Manseau, Sainte-Françoise et le noyau urbain de Lemieux qui sera connecté.

Le deuxième bloc est composé du secteur de Sainte-Gertrude et de Saint-Sylvère, le village de Sainte-Marie-de-Blandford et la partie plus rurale de Lemieux.

La troisième phase comprendra Sainte-Cécile, le secteur Lac Rose de Sainte-Marie, Sainte-Sophie, Parisville, Fortierville, Saint-Pierre-les-Becquets, Deschaillons et Gentilly.

Sainte-Angèle, Saint-Grégoire, Bécancour, Précieux-Sang et le parc industriel de Bécancour seront parmi les derniers à profiter du service.

L’installation sera assurée par le Groupe Télécon. Une réunion de chantier est d’ailleurs prévue sus peu pour en savoir davantage quant aux échéanciers pour compléter les différentes phases de l’implantation du réseau.

C’est Sogetel qui offrira le service. L’entente avec l’entreprise de télécommunication permettra à la MRC de Bécancour de toucher des redevances sur chaque abonnement pour payer l’entretien, l’administration du réseau, les frais financiers, les intérêts de l’emprunt de 13,5 millions $ et une partie de l’investissement.

Si jamais un autre fournisseur de service veut se greffer au projet, une ronde de pourparlers entre la MRC et l’entreprise en question devrait s’amorcer pour en venir à une entente.

Une fois que le réseau sera installé, la MRC de Bécancour pourrait se servir de la fibre optique pour établir des tours de télécommunication afin d’améliorer la couverture cellulaire.

«Ce qui était urgent, c’était de desservir la population et les entreprises. Il pourra se faire plus de travail à la résidence, ce qui n’est pas possible actuellement. Les gens qui viennent s’établir dans les petites municipalités veulent savoir s’il y a de la Haute Vitesse, avant un dépanneur, une église ou une école», mentionne le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, qui croit que l’implantation du réseau de fibre optique sera une occasion de développer les différents villages.

 

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Fibre optique: Bécancour devra payer pour les retards - Le Courrier Sud
3 années

[…] que la firme, à qui a été octroyé le contrat à l’été 2016, avait déjà acheté le matériel nécessaire à la construction du réseau, mais doit […]