Développement de St-Grégoire : le maire fait le point

Par superadmin
Développement de St-Grégoire : le maire fait le point
Maurice Richard a fait le point sur l’aménagement du secteur Saint-Grégoire avec la venue du nouvel échangeur sur l’autoroute 55. Photo

Lors d’un déjeuner d’affaires lundi, le maire de Bécancour, Maurice Richard, a dévoilé plus de détails sur le nouvel échangeur qui sera construit sur l’autoroute 55, à la hauteur du secteur Saint-Grégoire. Il a également fait le point sur le développement industriel s’y rattachant.

D’entrée de jeu, le premier magistrat a indiqué qu’il avait fallu quatre ans de labeur avec le ministère des Transports pour en arriver à un projet qui soit le plus facilitant et le plus sécuritaire possible. «On ne peut pas se permettre de rater cette intersection. C’est l’entrée de la Ville de Bécancour et il y a beaucoup de circulation», a précisé M. Richard.

Pour permettre la réalisation du plan retenu, la Ville devra acquérir des terrains situés en bordure de la rue Arseneault. Ils appartiennent à quatre propriétaires distincts. «On négocie avec eux, a rappelé le maire. On a réglé avec un des propriétaires et on est près d’une entente avec deux autres. C’est plus difficile pour le quatrième. On l’a même visité chez lui, à Montréal. On ne veut pas être trop radical, mais si ça achoppe, il y a une disposition qui s’appelle l’expropriation», a-t-il fait valoir, ajoutant qu’il n’était pas question de passer à côté de cette occasion de développement pour une histoire de terrain.

Le maire précise que le plan présenté lundi est sujet à changement. «Si on voit quelque chose susceptible de bonifier tout ça, on retardera les choses en conséquence. Ça fait trop longtemps qu’on attend après ça pour manquer notre coup.»

Pour l’instant, il est prévu que la rue Arseneault telle qu’on la connaît actuellement soit désaffectée. Elle sera reconstruite un peu plus loin et aura 3 voies de large pour faciliter les virages. La zone ainsi créée, située entre l’autoroute et la nouvelle rue Arseneault, servira à accueillir des magasins à grande surface, de type Costco ou IKEA.

Éventuellement, un espace commercial similaire sera aussi aménagé de l’autre côté de l’autoroute 55. «Cette semaine, on rencontre l’UPA (Union des producteurs agricoles) à ce sujet», a indiqué le maire, précisant que la question du zonage et de l’accessibilité sera au cœur des discussions.

La rue Fardel sera elle aussi réaménagée. Elle sera reconfigurée pour venir se situer en ligne droite avec la nouvelle rue Arseneault. Une voie de desserte devrait également être aménagée de chaque côté de l’autoroute 55.

Maurice Richard estime que les travaux s’échelonneront sur 4 à 6 ans. «Ça viendra complètement changer la chimie de l’ouest de la ville. Les commerces seront avantagés.»

Il précise également que le viaduc qui passera par-dessus l’actuelle intersection du boulevard des Acadiens et de l’autoroute 55 sera conçu en prévision d’un futur doublement de l’autoroute.

Tous ces travaux amélioreront-ils, en bout de ligne, la fluidité de la circulation sur le boulevard des Acadiens? À cette question, le maire répond que la sécurité prime sur tout. «On pourra évaluer ça (la fluidité) seulement lorsque les travaux seront finalisés.»

Il poursuit en indiquant qu’une voie de contournement vers Nicolet pourrait s’ajouter au projet dans 10 ou 15 ans. Elle devrait passer près de l’ancien Abattoir Morissette, pour rejoindre le boulevard des Acadiens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires