C2: Proulx et Lajoie remportent la première étape

CANOT. La première étape de la Classique international de canots de la Mauricie s’est terminée sous le pont de Mattawin avec une victoire du duo Christophe Proulx et Steve Lajoie, qui ont devancé les champions de l’an dernier, Mathieu Pellerin et Guillaume Blais.

De l’aveu même des deux équipes, on a joué du coude à coude tout au long du parcours. C’est vraiment dans les 20 dernières minutes que l’avance s’est creusée de la part de Christophe Proulx et Steve Lajoie. C’est avec un temps de 4:46:54 que Proulx et Lajoie ont terminé la première manche, onze secondes avant Mathieu Pellerin et Guillaume Blais.

En troisième place, on retrouve les frères Tommy et Jimmy Pellerin avec un temps de 4:50:17, qui devançaient d’une seconde l’embarcation de Samuel Frigon et Michael Davis. Frédéric Blais et Ben Schlimmer arrivent cinquièmes, avec une seconde, eux aussi, d’arrière sur leurs plus proches rivaux. Ce sont les résultats qui étaient disponibles au moment d’écrire ces lignes. Steve Lajoie renouait avec l’euphorie de la première place, lui qui y a été habitué avec Andrew Triebold. Toutefois, il reconnaît que rien n’est acquis : ses adversaires sont coriaces.

« Il n’y a rien d’acquis pour demain (dimanche) même si on a un petit avantage. 9-10 secondes, c’est quand même non négligeable, parce qu’on est deux équipes semblables. Mais ça va être dur. On va se reposer et on va essayer de répéter ça demain », reconnait-il. Une opinion que partage son coéquipier Christophe Proulx. « On a une étape sur trois de faite. (…) On va conserver notre stratégie et rester calmes», confie-t-il. Visiblement déçu d’avoir dû échapper la première position, Mathieu Pellerin est bien conscient que rien n’est terminé. Tout peut donc se jouer au cours des deux prochaines étapes.

« On a été en bonne position tout au long de la course. On a bien essayé de s’en aller tout seul mais ça n’a pas marché. Les dernières minutes ont été assez fatales pour nous, on a manqué de gaz. Mais demain, c’est la grosse journée», pense Mathieu Pellerin.

Les rabaskas

La course des rabaskas a été tout aussi enlevante. L’As du piano a terminé en première place avec 4:49:33, suivi de Gervais auto (4:50:37) et en troisième position, de Hockey Lemay, arrivée deux secondes plus tard.

« Ça a bien été, on a mené tout le long de la course. On a usé de stratégie. Je vous dirais qu’on a suivi notre plan de match », explique David Dion, un des membres de l’équipe L’As du Piano.

Il ne cache pas que la compétition est féroce, quatre équipes étaient dans le même peloton lors de la première étape. Celui –ci indiquait que bon nombre des membres de son équipe sont des vétérans, lui-même en est à sa quatrième année.

Encore cette année, une bonne foule a suivi cette première étape dans les différentes catégories, un peu partout sur le long de la route 155.

Le départ sera donné à Mattawin demain à 9 h 30 pour les rabaskas, à 10h00 pour les K2 et à 10h30 pour la catégorieC2.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires