Bécancour enregistre un surplus d’un million $

Par Joanie Mailhot
Bécancour enregistre un surplus d’un million $

RAPPORT. Le rapport financier de la Ville de Bécancour déposé lundi soir affiche un excédent de fonctionnement de plus d’un million de dollars, pour l’exercice qui s’est terminé le 31 décembre 2015.

Les revenus de l’année en question totalisent 28 395 614$, tandis que les charges de fonctionnement s’élèvent à 27 392 575$. C’est ainsi que le surplus de l’exercice se chiffre précisément à 1 003 039$.

Lors de sa présentation, le maire Jean-Guy Dubois a souligné qu’au cours de l’exercice 2015, la Ville de Bécancour a réalisé des dépenses en immobilisations pour un montant de près de 5,6M$. Ces différents projets sont répartis en six catégories principales: Administration générale (135 157$), Sécurité publique (103 993$), Transport (2 676 186$), Hygiène du milieu (1 524 132$), Aménagement-Urbanisme (31 260$), et Loisirs (1 126 637$).

Parmi les importants projets de 2015, notons les services municipaux du Domaine de l’Isle qui, à eux seuls, ont coûté près de 1,2M$. Des investissements de plus de 1,7M$ ont été nécessaires pour la réalisation de nombreux travaux d’infrastructures. La modification du système de réfrigération de l’aréna, quant à elle, aura coûté près de 114 000$.

Pour 2015, l’endettement total net de la Ville de Bécancour, sans compter la dette de secteur, est de l’ordre de 42,3M$, comparativement à 45,1 millions de dollars en 2014.

«Il ne faut pas oublier que l’an passé, on a eu à vivre avec une importante diminution des évaluations dans le Parc industriel. Et ce qu’on a réussi à faire, malgré cette diminution de 1M$, c’est de tenir notre dette constante. Ç’a été une année où nos resserrements budgétaires ont fait le travail», soutient Jean-Guy Dubois.

Dans les circonstances économiques actuelles, le maire s’est dit satisfait des résultats présentés. «On n’a pas de nouvelles entreprises et on sait tous les efforts qu’on fait pour animer la structure économique. C’est évident que du moment qu’il arrivera deux ou trois entreprises, qu’importe la grosseur, déjà, ça va nous aider beaucoup à assainir nos dépenses, croit-il. Mais les citoyens de la Ville de Bécancour peuvent se sentir en sécurité financière.»

Suivez Le Courrier Sud sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires