Avenir de l’église de Sainte-Sophie-de-Lévrard: la municipalité évalue ses options

Par Joanie Mailhot
Avenir de l’église de Sainte-Sophie-de-Lévrard: la municipalité évalue ses options
Église de Sainte-Sophie-de-Lévrard.

PATRIMOINE. À l’instar d’autres municipalités, c’est au tour de Sainte-Sophie-de-Lévrard de s’interroger sur l’avenir de son église. La municipalité en est au tout début de sa réflexion et a engagé un consultant qui évaluera les possibilités et la faisabilité d’un projet de transformation.

Le maire reconnaît que le taux de fréquentation de l’église est en déclin, comme c’est le cas ailleurs au Québec. «Toutes les églises vivent problématiques. On a  tous le même problème. C’est pourquoi il nous faut penser à l’utiliser au point de vue communautaire et collectif», souligne Jean-Guy Beaudet.

Il ajoute qu’un comité de citoyens s’est penché sur la situation, appuyé par la municipalité. «On est présentement dans les toutes premières démarches pour regarder les possibilités, affirme le maire. Le consultant va nous aider à nous orienter et il procédera aussi à l’évaluation du bâtiment. Il devrait se déplacer quelques fois chez nous.» Le montant réservé pour l’étude en question est d’environ 2 500$.

Pour M. Beaudet, il importe de conserver la valeur patrimoniale et architecturale d’un tel bâtiment. C’est pourquoi si l’église doit se transformer, il souhaite que ce puisse être un projet collectif, qui rallie tant les jeunes que les personnes âgées.

«Est-ce qu’on va trouver? Est-ce qu’on va être capable? Ce sont toutes des questions qu’on se pose. On ne peut pas foncer tête première sans réfléchir; on n’en fera pas des logements!», lance le maire de Sainte-Sophie-de-Lévrard.

D’ailleurs, pour lui, vaut mieux transformer l’église s’il le faut que de perdre ce joyau. «Ce qui serait pire, ce serait de ne rien trouver comme vocation et qu’on soit obligé de la démolir», croit-il.

Aucun délai ou échéancier n’a été fixé pour le moment. La municipalité n’est qu’aux premiers balbutiements du processus. «De nos jours, le délai, c’est la situation financière des Fabriques. Il y a quelques années, on savait que ça arriverait, mais on se disait que c’était dans longtemps. Là, ce n’est plus loin…c’est maintenant.»

Après la période des Fêtes, la municipalité obtiendra les résultats de l’étude. Ce n’est qu’à ce moment-là que les élus et les citoyens verront ce qui en est pour la suite des démarches.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires