«Arrival» est un film qui a quelque chose de «très québécois», selon Villeneuve

Par superadmin
«Arrival» est un film qui a quelque chose de «très québécois», selon Villeneuve
Le réalisateur Denis Villeneuve est originaire de Gentilly.

C’est avec un film américain que Denis Villeneuve obtient une nomination dans la catégorie de la meilleure réalisation aux Oscars, mais pour le cinéaste, «Arrival» («L’arrivée») demeure un film très québécois.

Le long métrage de science-fiction obtient huit nominations à la prestigieuse cérémonie, notamment dans la catégorie du meilleur film et du meilleur scénario adapté. Plusieurs prix techniques pourraient également lui être octroyés.

En conférence téléphonique depuis Los Angeles, où il travaille sur la suite de «Blade Runner», Denis Villeneuve a rappelé qu’il avait été formé au Québec et que c’est ici qu’il est devenu le cinéaste qu’il est aujourd’hui.

«J’existe comme réalisateur parce que j’ai été formé par le milieu du cinéma québécois, par mes influences, et aussi parce qu’on a un système, chez nous, qui encourage les auteurs à se forger, à se créer un regard, sans pression de box-office, a-t-il expliqué. Il y a vraiment une liberté, ce qui fait que Xavier (Dolan), Jean-Marc (Vallée), Philippe (Falardeau), Kim (Nguyen), tous les autres réalisateurs qui grandissent présentement, c’est grâce à ce système-là.»

Il a également précisé qu’à l’exception des acteurs, des producteurs et du directeur photo, l’équipe du film est toute québécoise. «Le film est très québécois à quelque part!», juge-t-il.

Denis Villeneuve a également confié qu’il n’aurait jamais imaginé, il y a un an, que son film recevrait de telles accolades, mais il a admis que les rumeurs favorables à son endroit dans les derniers mois avaient fait en sorte qu’il s’attendait tout de même à obtenir quelques nominations mardi matin.

Il a toutefois été extrêmement surpris, et très déçu, que son actrice principale, Amy Adams, n’ait pas été sélectionnée pour la catégorie de la meilleure interprète féminine, elle qui a été de toutes les cérémonies depuis le début de la saison des prix.

«C’était une grosse déception pour notre équipe ce matin. Donc on célèbre avec le coeur triste en même temps. J’ai parlé à Amy tout à l’heure et c’est une personne d’une grande grâce, elle est très noble et elle est juste heureuse pour le film. Mais honnêtement, le film lui doit beaucoup.»

Malgré tout, l’équipe d’«Arrival» a de quoi se réjouir, avec des nominations dans les catégories des meilleurs décors, de la meilleure direction photo, du meilleur mixage sonore, du meilleur montage sonore et du meilleur montage.

«Les "emails", les textos, les téléphones n’arrêtent pas, c’est complètement capoté. Je suis tellement heureux, je pense que je dors encore en fait! Je suis hyper heureux», a d’ailleurs lancé le directeur artistique québécois d’«Arrival», Patrice Vermette, à la suite de l’annonce de sa nomination pour les décors.

Même son de cloche chez le monteur sonore Sylvain Bellemare.

«On avait apporté une petite bouteille pour attendre le moment fatidique, et voilà, on a reçu les deux nominations au son. C’est extraordinaire parce qu’on voulait avoir les deux et non pas juste une. On aurait été un peu frustré que l’un en ait une et l’autre pas», a-t-il lancé.

Les nominations d’«Arrival»

-Meilleur film

-Meilleure réalisation

-Meilleur scénario adapté

-Meilleurs décors

-Meilleure photographie

-Meilleur mixage sonore

-Meilleur montage sonore

-Meilleur montage

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires