Affaire Cédrika Provencher: «Ma mission a été un grand succès» -Me Guy Bertrand

Par superadmin

La mission de Me Guy Bertrand à titre de procureur indépendant dans l’affaire de l’envlèvement de Cédrika Provencher a pris fin le 31 décembre dernier. Aujourd.hui, il dépose son rapport final et ses recommandations pour la suite des choses.

«Ma mission a été un grand succès, puisque nous avons ainsi pu recueillir des informations précieuses, même si elles n’ont malheureusement pas pu nous mener à retrouver Cédrika», atteste M. Bertrand.

Celui-ci a reçu et analysé 342 informations, dont 21 qui ont été considérées comme suffisamment importantes et crédibles pour être retenues aux fins d’enquête et de recherche.

Certains renseignements recueillis ont mené à creuser le sol à certains endroits où Cédrika aurait pu être enterrée. Impossible de savoir où exactement ont été menées ces fouilles. Par ailleurs, un détenu d’un pénitencier du Québec aurait même affirmé, à un de ses codétenus, être le ravisseur de la jeune fille. «On s’est rendu au pénitencier en question. Jamais le détenu n’aurait accepté de parler sans ma présence; il ne pouvait plus vivre avec ces informations. La Sûreté du Québec (SQ) a accepté de me laisser assister à l’interrogatoire, ce qui ne se fait pas d’habitude», raconte le procureur.

Plusieurs recommandations

Le rapport de Me Bertrand comporte de nombreuses recommandations, tant à la ministre de la Justice, qu’au ministre de la Sécurité publique qu’aux parents. Il insiste également sur les critères de l’alerte «AMBER, signifiant l’enlèvement d’un jeune de moins de 18 ans, et sur l’importance qu’ils soient revus. Selon le rapport, ceux-ci devraient être «assouplis au besoin afin que l’alerte soit plus facilement et plus rapidement activée dès qu’on a l’assurance qu’un enfant a été enlevé ou encore est disparu.» Il encourage également la ministre de la Justice à accorder une reconnaissance ou un statut légal de la part du gouvernement du Québec ou du ministre à tout procureur indépendant agissant dans ce type d’affaire.

Fournir des informations

Même si l’affaire Cédrika ne relève plus d’un procureur indépendant, les citoyens qui souhaiteraient fournir un renseignement pertinent concernant le dossier peuvent communiquer avec la division des crimes contre la personne de la SQ au 1-800-659-4264. On ne peut affirmer pour l’instant si la récompense accordée à l’information qui permettrait de retrouver la fillette restera en vigueur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires