Aéroglisseur à l’œuvre

Par superadmin

Un aéroglisseur de la garde côtière du Canada s’est affairé à briser les glaces de la rivière Nicolet, mardi après-midi. Ces clichés ont été pris à partir du Club Nautique La Batture de Nicolet où plusieurs curieux ont observé les opérations avec attention.

Le VCA Mamilossa (se prononce ma-mé-los-sa), dont le nom en langue abénaquise signifie "qui marche de la berge jusque sur l’eau" est un véhicule aéroglisseur lourd, puissant et amphibie, utilisé pour le déglaçage des rivières et des endroits difficilement accessibles par les brise-glace conventionnels. Il joue ainsi un rôle essentiel dans la prévention des inondations dans l’est du Canada.

En raison de sa grande polyvalence, le VCA Mamilossa est utilisé à la fois comme baliseur pour le mouillage, l’entretien et l’enlèvement des bouées ainsi que pour l’exécution de travaux de construction et d’entretien des aides à la navigation. Il est aussi régulièrement appelé à intervenir lors de missions de recherche et de sauvetage.

 

Cet aéroglisseur est doté d’une grue amovible pouvant soulever des poids de l’ordre de 6 600 kg. Sa capacité de chargement de 23 000 kg et sa polyvalence lui permettent de transporter à la fois du fret et des passagers. Il peut également transporter du matériel roulant puisqu’il est muni d’une rampe d’accès direct au pont de chargement. Cette dernière caractéristique rend le Mamilossa particulièrement efficace lors d’interventions environnementales.

Le VCA Mamilossa est basé à Trois-Rivières et comme l’ensemble des unités de la Garde côtière canadienne, il peut être déployé rapidement sur tout le territoire de la région du Québec.

Caractéristiques techniques

Type Aéroglisseur

Longueur 28.5

Largeur 12m

Puissance 3 281kw

Vitesse maximale 50 noeuds

Vitesse de croisière 35 noeuds

Poids maximal de l’appareil 75 tm.

Équipage 8

Constructeur Hoverwork Ltd, Île de Wight, Angleterre

Construction 2009

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires