Bilan de la 6e édition du Concours de menteries

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Bilan de la 6<sup>e</sup> édition du Concours de menteries
Pascal Doucet, Meilleur menteur. (Photo : courtoisie)

BÉCANCOUR.  Ce sont plus de 200 spectateurs qui se sont réunis sous le chapiteau du Quai de Sainte-Angèle, dimanche dernier, pour assister au Concours annuel de menteries organisé par Patrimoine Bécancour.

Neuf menteurs sont passés sur scène et ont fait vivre de bons moments, rivalisant de créativité, d’ingéniosité et surtout d’humour. La grande difficulté des trois juges a été de choisir les plus menteurs des menteurs!

Après une longue délibération, c’est Pascal Doucet qui a remporté le trophée Pinocchio, misant sur un nouveau patronyme pour Sainte-Angèle. La « Mention d’honneur » du jury a été décernée à Jean-Guy Dubois qui a rappelé la glorieuse époque du CP de Bécancour et ses danseuses dites classiques! Enfin, Michel Marchand a livré le secret de la nomination de Très Précieux Sang à un secteur de la ville qui abriterait une relique du sang de Jésus en croix, se voyant ainsi décerner le prix « Coup de cœur ».

Notons que l’abbé Jacques Duhaime, historien actif et engagé dans la communauté, et Michel Martel, dit le « sauveur » de maisons historiques, ont reçu des plaques honorifiques de la part de Patrimoine Bécancour.

Le concours a atteint son double objectif en valorisant le patrimoine immatériel des raconteurs et conteurs de Bécancour tout en amassant des fonds pour les activités de Patrimoine Bécancour.

Le président, Raymond Cormier, a enfin assuré qu’il y aurait une 7e édition en 2023. (SP)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires