25 ans de chants pour les Chanterelles de l’espoir

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
25 ans de chants pour les Chanterelles de l’espoir
Les choristes présents lors du premier exercice de chant le 10 septembre dernier. (Photo : Sylvio St-Louis)

BÉCANCOUR. La chorale Les Chanterelles de l’espoir a repris ses activités le 10 septembre dernier à l’église de Bécancour. Conséquence de la pandémie, les chants avaient été mis sur pause, au grand désarroi de la cinquantaine de choristes faisant partie de l’ensemble vocal.

En 2021, cela fera 25 ans que Sylvio St-Louis a concrétisé sa bonne action en tant que Chevalier de Colomb en mettant sur pieds Les Chanterelles de l’espoir. La chorale vient en aide aux fabriques du Diocèse de Nicolet et autres organismes de la région grâce à des concerts en guise de levées de fonds.

«Tant et aussi longtemps que j’ai des gens et que j’ai l’énergie pour le faire, je souhaite bien pouvoir continuer, raconte Sylvio St-Louis. Est-ce que je savais qu’on allait faire 25 ans? Non! On peut dire que c’est quelque chose qui est lancé dans l’univers et le reste ne m’appartient pas. Si les gens sont toujours au rendez-vous, je suis bien d’accord pour continuer!», lance-t-il.

En 1996, lors de la toute première session de chant des Chanterelles de l’espoir, l’ensemble comptait déjà 50 personnes. Pas moins de 16 d’entre elles répondent encore à l’appel depuis toutes ces années. «On s’entend que les gens, à l’époque, étaient dans la cinquantaine, et certains dans la soixantaine. Alors si on ajoute 25 ans, on a des gens qui ont au-dessus de 70 ans, même 80 ans aujourd’hui», mentionne M. St-Louis.

Le doyen des Chanterelles a d’ailleurs souligné son 94e anniversaire le 10 septembre, la même journée que le retour de l’ensemble vocal. «C’est un monsieur qui, voilà exactement 5 ans, a eu quatre pontages au mois d’octobre, et au mois de décembre, monsieur faisait son concert avec nous!», raconte M. St-Louis. Ce dévouement envers la chorale démontre bien que cette dernière répond à un besoin bien présent, notamment chez les personnes âgées.

«C’est une chose que j’ai tellement trouvée épouvantable pendant le printemps, quand ils ont confiné les gens du troisième âge! Cette captivité, ils l’ont sur le cœur pas à peu près. C’est un cri du cœur qu’ils m’ont lancé en demandant de reprendre les activités», témoigne le fondateur des Chanterelles de l’espoir, qui souligne ainsi l’importance de ce rassemblement.

«Et pour moi aussi, parce que de côtoyer ces gens, avec tout le bagage qu’ils ont, c’est phénoménal ce qu’on peut recevoir. C’est difficile à décrire», ajoute M. St-Louis.

Chanter en toute sécurité

Les choristes des Chanterelles de l’espoir attendaient avec impatience leur retour en concert, mais Sylvio St-Louis s’est tout d’abord assuré que personne ne soit mis en danger par la COVID-19.

Leurs exercices de chant se feront donc en conformité avec les normes de la santé publique, que ce soit du côté de la distanciation physique, de la désinfection des mains ou du port du masque. En temps normal, M. St-Louis offre un petit goûter à la pause mais désormais, chaque personne devra apporter sa propre nourriture.

«Ce n’est pas quelque chose d’évident que de faire une activité chorale avec toutes les mesures que ça demande. C’est très strict et c’est bien que ce soit comme ça car de prime abord, c’est la santé des gens qui compte et il faut faire attention», souligne M. St-Louis.

Afin de respecter la distanciation, les chants se feront assis, mais cela a comme inconvénient de diminuer de beaucoup la capacité respiratoire, et par le fait même, la puissance de chant. M. St-Louis voit tout de même le positif, car cela permettra aux choristes de polir leur pratique. «Chanter pour chanter à tue-tête, ce n’est pas vraiment ça qu’on recherche. On cherche plus à travailler en nuances», conclut-il.

À ce jour,  les Chanterelles de l’espoir se sont produites lors de 124 concerts-bénéfices ayant rapporté une somme globale de 116 617$ aux fabriques paroissiales visitées. Elles comptent également 194 animations de célébrations eucharistiques (anniversaires, diaconats, funérailles, mariages, messes, ordinations presbytérales), 45 concerts récréatifs et trois voyages de villégiature.  En résumé, les Chanterelles totalisent 363 sorties officielles avec le passage de 254 choristes impliqués en ses rangs.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires