Centre-du-Québec: les besoins des personnes handicapées seront recensés

Le Courrier Sud | Rédaction

Centre-du-Québec: les besoins des personnes handicapées seront recensés
(Photo : (Photo Deposit))

RÉGIONAL. Le Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPHCQ) réalisera durant les prochains mois une recension la plus exhaustive possible des besoins des personnes handicapées et de leur entourage ainsi que des services offerts sur l’ensemble du territoire.

» Nous constatons que notre région manque cruellement de données tant sur les besoins de base réels et essentiels des personnes handicapées que sur les services disponibles. Est-ce que les services sont absents ? Inappropriés ? Mal répartis ? Ou tout simplement méconnus ? « . Ce questionnement qu’exprime Patrick Paulin, directeur du ROPHCQ, sert d’assise au portrait que lance l’organisme.

Le ROPHCQ a retenu les services de la firme Evamétric Inc. de Trois-Rivières, qui sera responsable d’élaborer la méthodologie de cueillette d’information et son opérationnalisation. « En plus d’une revue documentaire concernant les activités des organismes et des institutions, nous allons effectuer des sondages et des groupes de discussion avec les personnes handicapées et leur famille afin d’obtenir un portrait des besoins de base tant quantitatif que qualitatif », précise Joey Jacob, responsable du dossier chez Evamétric. Inc.

En plus de s’intéresser aux services spécifiques ou spécialisés offerts aux personnes handicapées, le portrait recensera l’accessibilité des services universels à la population comme l’alimentation, le logement, le transport, les loisirs, et ce, dans les 80 municipalités de la région. Un sondage sera également mené pour recueillir la perception des élus municipaux envers les conditions de vie de leurs citoyens en situation de handicap.

» Les données recueillies, leur analyse et le portrait final seront mis à disposition de tous les acteurs et les décideurs de notre région. Nous espérons en faire un intrant important dans les exercices de planification des organismes et des institutions et, pourquoi pas, susciter et alimenter une mobilisation intersectorielle pour contribuer à faire de la région centricoise un territoire pleinement accessible et inclusif « , indique Patrick Paulin.

La réalisation d’un tel portrait nécessite des ressources humaines et matérielles importantes. Il fallait donc un partenaire financier qui partage les mêmes préoccupations pour lancer le projet. C’est auprès de la Fondation Mirella et Lino Saputo que le ROPHCQ a trouvé l’écoute et le soutien. 

Les résultats de cette étude devraient être disponibles d’ici l’été 2023. Toute personne ou tout organisme intéressé à ce portrait ou estimant pouvoir y contribuer peut d’ores et déjà entrer en contact avec le ROPHCQ. (MEV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires