Voyager en Acadie… à Bécancour!

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Voyager en Acadie… à Bécancour!
Le drapeau acadien. (Photo : (Photo archives))

Découvrir l’Acadie ne nécessite pas nécessairement un long voyage vers les Maritimes. Il suffit de mettre les pieds dans le secteur de Saint-Grégoire, à Bécancour, pour en être imprégné, puisqu’il a été la terre d’accueil de nombreux Acadiens au milieu du 18e siècle.

Le déploiement d’un immense drapeau aux abords du pont Laviolette, de même que l’intégration des couleurs acadiennes sur les plaques toponymiques des rues du secteur, ne sont que quelques-unes des attentions portées en hommage aux bâtisseurs du secteur.

Cet été, la culture acadienne rayonnera plus que jamais à Bécancour grâce à de nouvelles initiatives de la Société acadienne Port-Royal (SAPR). Cette dernière présente depuis quelques années déjà des expositions permanentes au couvent, au vieux moulin et dans la petite école au cœur de -Saint-Grégoire. En 2022, elle ajoute la visite guidée de l’église Saint-Grégoire-le-Grand à son offre, ainsi que deux ateliers pour enfants.

Des visites à la carte seront aussi offertes en nouveauté cette année. « Par le passé, il n’était pas possible de visiter seulement le moulin, par exemple. Maintenant, le visiteur a le loisir de concocter la visite qui correspond le mieux à ses intérêts et au temps dont il dispose », souligne Marie-Ève Bourke, directrice générale de la SAPR.

En août prochain, l’organisation a décidé de souligner en grand la Fête nationale acadienne. Pour ce faire, elle s’est alliée à Quai en Fête, au Moulin Michel et à la microbrasserie Ô quai des brasseurs.

Afin de mettre la table à cette grande célébration, deux documentaires portant sur la diaspora acadienne seront diffusés lors du cinéma en plein air « Gentilly sous les étoiles », le 10 août au -Moulin -Michel. Ces documentaires ont été réalisé par Phil Comeau, cinéaste acadien maintes fois primé du Nouveau-Brunswick.

Le 20 août, il sera possible de se glisser dans la peau d’un Acadien des années 1800 grâce à l’événement « Orsoude chez nous ! Deviens Acadien itou ! ». Dès midi, les gens pourront parcourir dix stations réparties au cœur de Saint-Grégoire, près du moulin, pour découvrir les coutumes acadiennes d’antan.

Entre autres, il leur sera possible de goûter des recettes typiques, de s’habiller en costumes d’époque pour un photobooth, de fabriquer un bruiteur et de rencontrer des Abénakis, les grands amis des Acadiens. Ils auront aussi la chance d’apprendre à taper du pied, à faire des nœuds de pêche et de navigation, et à couper un billot en deux à l’aide d’un godendard. Les plus compétitifs pourront quant à eux s’affronter au souque à la corde et à la course de ski de bois. Des conférences seront également offertes sur le lexique acadien et sur la déportation, sous un angle théâtral.

Pour compléter cette journée festive, un grand tintamarre aura lieu dans les rues de Saint-Grégoire. « Le -Drumline de l’école secondaire La Découverte partira le bal. On prévoit un parcours d’environ deux kilomètres. On invite les gens à venir faire du bruit avec nous ! On veut vraiment se faire entendre ! », lance Mme Bourke.

Tout au long du week-end, il devrait être possible de savourer une assiette acadienne à la microbrasserie Ô quai des brasseurs de -Bécancour, annonce Marie-Ève Bourke : « Le chef est Acadien ! On lui a demandé de faire une ardoise acadienne pour l’occasion. C’est en projet ».

Pour terminer en beauté cette fin de semaine acadienne, il y aura un spectacle d’Édith Butler et de Moyenne Rig au Quai de Sainte-Angèle, le 21 août à 15h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires