PQ: Philippe Dumas s’engage à déployer les places en CPE dans Nicolet-Bécancour

Le Courrier Sud | Rédaction

NICOLET-BÉCANCOUR. Le manque de places en CPE et la difficulté à remédier à ce manque de places ont été des enjeux portés à l’attention de Philippe Dumas, candidat du Parti Québécois dans Nicolet-Bécancour, tout au long de la campagne électorale. De nombreuses familles et plusieurs conseils municipaux ont abordé le sujet avec lui.

Des centaines de places sont manquantes dans les quatre CPE du territoire, note-t-il. Et leur liste d’attente respective s’allonge. Le candidat constate que « ce grave déficit de places » dans Nicolet-Bécancour amène un stress important pour les parents, mais aussi pour les élus qui voient des familles à bout de souffle. 

« Avec le nombre incessant de milieux de garde privés qui ferment leurs portes, c’est un stress et une situation inacceptables qui reviennent aux parents. Je m’engage à être présent pour les jeunes familles et à défendre le déploiement des places dans une circonscription en croissance démographique. Nos milieux ne pourront pas poursuivre leur développement si nous ne pouvons pas assurer des services de qualité à nos jeunes familles. Comment pouvons-nous dire aux jeunes parents de s’installer ici, quand le gouvernement caquiste n’a pas tenu promesse dans le déploiement de places en service de garde, dans le réseau des CPE? », déclare Philippe Dumas.

Le candidat péquiste regrette par ailleurs la situation vécue par la municipalité de Saint-Zéphirin-de-Courval : « À l’automne 2021, elle a entrepris des démarches incessantes pour ouvrir un CPE chez elle, allant jusqu’à acheter une bâtisse pour favoriser les démarches. Elle s’est fait dire que sa demande avait été perdue », souligne-t-il, ajoutant du même souffle que Baie-du-Febvre recherche toujours des éducatrices pour supporter un projet simliraire.

Enfin, même s’il se dit en accord avec la maternelle 4 ans, Philippe Dumas est d’avis que « c’était une fausse bonne idée de l’instaurer au mur-à-mur », au détriment du réseau déjà établi des CPE. « Nous avons développé des liens avec le milieu, des ressources pour les enfants en difficulté, des locaux, des infrastructures, et une expertise unique en Amérique du Nord [avec le réseau des CPE]. Le réseau des CPE est une richesse exceptionnelle qui fait la renommée du Québec créé par le Parti Québécois et qui doit être disponible pour tous les parents du Québec et de Nicolet-Bécancour », termine-t-il. (MEV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires