Le Lys blanc, un service unique de joaillerie à Bécancour

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Le Lys blanc, un service unique de joaillerie à Bécancour
Jacinthe Lussier et Érick Lefebvre sont les propriétaires de la bijouterie Le Lys blanc à Bécancour. (Photo : Stéphanie Paradis)

BÉCANCOUR. Le Lys blanc est bien plus qu’une simple bijouterie, car Jacinthe Lussier et Érick Lefebvre ne vendent pas n’importe quel bijou. Ils vendent les œuvres tout droit sorties de leur imagination, confectionnées dans leur atelier de joaillerie située sur le boulevard du Port-Royal.

Jacinthe et Érick se sont lancés en affaire en janvier 2020, quelques mois à peine avant que la pandémie ne frappe. Sans se laisser abattre, ils ont profité de ce temps pour créer et garnir leurs présentoirs.  » Ça a été très difficile d’ouvrir à cette période. On ne savait pas ce qui nous attendait, parce qui 6 semaines plus tard, on devait fermer. On devait faire une ouverture officielle, mais on ne l’a pas encore faite « , déplore Jacinthe.

 » Ça a été difficile comme pas mal toutes les ouvertures d’entreprise, en fait, nuance Érick. D’autant plus que la plupart des bijouteries dans le coin sont multigénérationnelles; elles existent depuis des années et tout le monde est habitué à aller là, alors on doit se faire connaitre et se démarquer! « 

Alors que Jacinthe et Érick travaillaient tous deux dans la même bijouterie, l’idée d’unir leurs forces s’est faite avec comme principal objectif d’offrir mieux et plus.

Presque tout ce qu’ils vendent dans leur bijouterie a été conçu dans leur atelier, hormis deux marques de montres montréalaises ainsi que de petits bijoux en argent à prix plus accessible.  » On ne peut pas tout faire, alors on se concentre sur les bijoux en or ou les bijoux en argent haut de gamme « , explique Jacinthe.

En plus de proposer leurs propres collections en boutique, chacune d’entre elles peut être modifiée et adaptée au goût du client, un service rarement offert en bijouterie, selon eux.  » On mise beaucoup sur les goûts des clients, mentionne Érick. On a beau avoir développé plusieurs gammes de bijoux, tout est adaptable. Si on a un bijou que vous aimez, mais que vous aimez mieux en or ou en argent, avec des pierres ou pas de pierres, on le refait comme vous le voulez. C’est la beauté de la chose d’avoir les créateurs directement sur place! On essaie de sensibiliser les clients à ça pour qu’ils comprennent les possibilités qui s’offrent à eux. « 

Il est également possible de faire confectionner un bijou entièrement sur mesure.  » En faisant de la création, on attire des clients, parce que la plupart des bijouteries achètent des bijoux pour les revendre, tout simplement « , estime Jacinthe.  » C’est généralement pour ça que les gens nous approchent, d’ailleurs. Pour la création « , ajoute Érick.

Ils offrent aussi le service de réparation sur place.  » Il y a beaucoup d’endroits qui ne le font pas ou qui envoient à l’extérieur pour les réparations et qui ne le mentionneront pas. Même nous, on répare pour d’autres bijouteries! « , lance Érick. Par exemple, il y a peu de temps, un homme amoureux de la chasse les a contactés pour un pendentif en forme de cerf avec exactement treize pointes!

 » Très rares sont les bijouteries qui offrent ce service, on parle d’un service unique de joaillerie! « , assurent les collègues.

SI cela ne suffit pas à vous convaincre d’aller jeter un œil aux créations uniques du Lys blanc, sachez que les deux joailliers misent aussi sur la qualité exceptionnelle de leurs confections.  » Pour avoir travaillé dans plusieurs bijouteries différentes, je peux dire que la qualité diminue beaucoup avec les années. Le métal est de plus en plus mince, les pièces sont de plus en plus vides pour sauver sur les coûts des métaux. Ce n’est vraiment pas ça ici. On fait des bijoux qui vont durer, qui vont être solides « , estime Érick.

Vocation : joaillier

Joaillier est une vocation comme pour tous les métiers d’artistes et d’artisans.  » C’est la passion de créer, de sortir quelque chose de notre imagination. Même quand la personne vient nous voir pour concrétiser un de ses projets, c’est extrêmement gratifiant que de réussir à remplir la demande « , estime Érick Lefebvre.

 » C’est très relié aux émotions, les bijoux, ajoute Jacinthe Lussier. Je porte des bijoux, mais je préfère les créer! Quand tu fais ça, tu ne penses pas à autre chose, c’est un métier qui me vide la tête. « 

D’ailleurs, rien n’est laissé au hasard chez le Lys blanc, car Érick et Jacinthe prennent tous deux le temps de bien sélectionner leurs pierres et leurs fournisseurs. Ils affectionnent tout particulièrement les pierres naturelles plutôt que les pierres synthétiques.

 » Ce n’est pas que ce sont des pierres dispendieuses, mais ce sont des pierres moins connues. La plupart des bijouteries ne se cassent pas la tête et commandent des lots de pierres synthétiques, tandis que nous on essaie d’avoir des formes plus spéciales! Leurs couleurs sont plus belles, aussi « , expliquent-ils.

Ce sont dans les présentoirs arborant des lys blancs que les visiteurs trouveront les créations de nos deux joailliers. Alors qu’ils adorent amalgamer les différents ors, l’argent et même le platine, on retrouvera également plusieurs sortes de pierres telles que la pierre de lune, le grenat ou le spinelle.

Et bien que les bijoux soient considérés comme des produits de luxe, le Lys blanc a déjà quelques irréductibles qui vont rencontrer Jacinthe et Érick tous les mois, que ce soit pour se gâter ou pour gâter un proche!

 » On a une bijouterie modeste, mais quand les gens y rentrent, ils trouvent ça beau et ils sont contents du service et de l’accueil qu’on leur réserve! « , concluent-ils.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires